Tennis: Monfils et Tsonga dans le dernier carré à Metz

le
0

par Eric Salliot

METZ (Reuters) - Une finale franco-française reste possible à Metz où Gaël Monfils et Jo-Wilfried Tsonga se sont qualifiés vendredi pour les demi-finales en battant respectivement l'Allemand Philipp Kohlschreiber et l'Américain Jesse Levine.

En pleine renaissance après ses quatre mois d'absence en raison d'une blessure au genou, Gaël Monfils s'est imposé en trois manches (6-7 6-4 6-4) face au 18e joueur mondial.

Si l'Allemand a cru avoir fait l'essentiel en empochant le jeu décisif du premier set, il s'est lourdement trompé tant le Français paraissait déterminé et mieux préparé physiquement qu'il ne l'avait annoncé.

Il a produit un gros effort pour se détacher 5-2 dans la deuxième manche et l'emporter 6-4. Cueilli à froid dans le dernier set, où il a vite cédé son jeu de service, Gaël Monfils n'a pas abdiqué et est immédiatement revenu à hauteur.

Comme affamé après sa longue absence qui l'a fait chuter à la 44e place à l'ATP, le Parisien s'est offert un break crucial dans le neuvième jeu, en profitant d'une erreur en revers de l'Allemand.

Après avoir effacé une balle de 5-5 d'un ace, Gaël Monfils a bouclé ce quart de finale sur un opportuniste service-volée de coup droit. En 2h26 de jeu, le Tricolore a montré qu'il pouvait tenir la distance.

"JE SAVOURE"

"Le travail paie. Je suis content de l'impact physique", s'est félicité Gaël Monfils. "Mentalement, ce n'était pas facile (...) Le circuit m'a manqué. C'est comme si on avait pris une partie de moi. Je savoure chaque moment et j'essaie de me mettre un peu moins de pression."

Samedi en demi-finale, il visera sa troisième finale cette année, après Doha et Montpellier, face à l'Italien Andreas Seppi, tête de série numéro 5. L'Italien a dominé l'Allemand Florian Mayer (7-5 6-2).

"Maintenant, je ne sais pas comment mon corps va réagir", a dit Gaël Monfils. "Il va y avoir un gros travail de récupération ce soir car je sens les courbatures un peu partout. Contre Andreas, ça va être une grosse bataille du fond de court. Il y aura une petite fenêtre sur sa deuxième balle."

Tenant du titre et tête de série numéro 1, Jo-Wilfried Tsonga a eu besoin de 1h34 et deux sets (6-3 6-4) pour prendre la mesure de l'Américain Jesse Levine, 78e mondial.

Après avoir laisser filer d'entrée son jeu de service, Jo-Wilfried Tsonga a dû courir après le score. Dans un quatrième jeu interminable - long de trente-deux points - il a obtenu gain de cause et s'est progressivement libéré.

"Ce jeu de vingt minutes était important car ça l'a empêché de prendre le large", a expliqué Jo-Wilfried Tsonga. "Au début, il m'a surpris, il prenait la balle tôt, il cassait le jeu très vite."

Il affrontera au prochain tour le Russe Nikolay Davydenko, tête de série numéro 8, qui a éliminé le Croate Ivo Karlovic 6-7 7-6 6-0.

Edité par Simon Carraud

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant