Tennis. Masters : Gasquet éliminé, Djokovic en demi-finale

le
0
Tennis. Masters : Gasquet éliminé, Djokovic en demi-finale
Tennis. Masters : Gasquet éliminé, Djokovic en demi-finale

Les chances de voir Richard Gasquet rejoindre le dernier carré du Masters de Londres sont désormais nulles. L'ATP, après avoir tergiversé, l'a confirmé après que le Français a été battu jeudi par Roger Federer. Six fois titré dans la prestigieuse compétition, le Suisse, n°7 mondial, s'est montré plus constant dans l'O2 Arena de Londres et s'est imposé en deux sets (6-4, 6-3) en 1h20. Il jouera sa qualification pour les demi-finales samedi contre l'Argentin Juan Martin Del Potro. Ce dernier a été battu ce soir par Novak Djokovic en trois sets. Le Serbe est de son côté assuré de finir en tête de ce groupe B.

Cette nouvelle défaite, après celle concédée lundi contre «Del Po», est celle de trop pour un Gasquet apparu fatigué par les efforts consentis tout au long de la saison. «J'avais moins de jus que lundi, a admis le n°1 tricolore. J'ai eu du mal à récupérer de mon premier match. J'aurais pu faire mieux. Je pouvais surtout beaucoup mieux servir.»

Il est le premier à avoir flanché dans cette rencontre, à 1-1 au premier set, en cédant son service. Loin de sa ligne, il a semblé étouffé par un adversaire plus agressif. Cependant, mené 4-3, il a profité d'un jeu complètement raté par le Bâlois de 32 ans pour revenir à hauteur.

«J'aurais pu le breaker plus, j'ai fait des erreurs»

Las, à 4-4, Gasquet, 27 ans, a raté sa fin de set. Quelques minutes plus tard, Federer empochait la première manche 6-4. Pire pour le Français, le Suisse démarrait le deuxième set avec le break en poche (2-0).

Le n°9 mondial n'a cependant pas lâché l'affaire. A 2-1, 3-2 et 4-3 en faveur de l'ancien n°1, il a eu plusieurs fois l'opportunité d'égaliser. Comme souvent dans cette rencontre, Federer a mieux négocié les moments chauds. «C'est clair que j'aurais pu le breaker plus, j'ai fait des erreurs, a concédé le vaincu, qui n'a converti qu'une seule de ses six balles de break. C'est difficile de perdre deux ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant