Tennis, Masters de Miami : Novak Djokovic sacré pour la 5e fois

le
0
Tennis, Masters de Miami : Novak Djokovic sacré pour la 5e fois
Tennis, Masters de Miami : Novak Djokovic sacré pour la 5e fois

Le numéro 1 mondial Novak Djokovic a remporté dimanche pour la cinquième fois de sa carrière le Masters 1000 de Miami (après 2007, 2011, 2012 et 2014) en battant dans une finale de toute beauté et haletante Andy Murray 7-6 (7/3), 4-6, 6-0.

Le Serbe a signé à 27 ans sa 51e victoire dans un tournoi ATP et a confirmé sa suprématie sur le tennis masculin, puisqu'il a remporté les trois premiers rendez-vous importants de 2015, à savoir l'Open d'Australie, Indian Wells et Miami. «Djoko» est par ailleurs devenu le premier dans l'histoire à réaliser à trois reprises le doublé Indian Wells/Miami (2011, 2014, 2015).

Mais pour en arriver là, il a fallu qu'il donne le meilleur de lui-même pendant deux heures et quarante-sept minutes face à Murray, déchaîné et bien décidé à mettre fin à une série de six défaites consécutives face au numéro 1 mondial.

L'Ecossais, numéro 4 mondial, a débuté la finale pied au plancher et s'est offert deux balles de break dès le premier jeu qui a duré sept minutes. Murray, très agressif, a pris le service de son adversaire dès le 3e jeu, pour reperdre aussitôt cet avantage en servant face au soleil de plomb (28°C, 71% d'humidité). A 3-3, à son tour face au soleil, Djokovic a lui aussi perturbé et concédé son service sur un jeu blanc.

Mais Murray, du côté du court exposé au soleil, a aussitôt breaké et laissait Djokovic revenir à 4-4. Dans le jeu décisif, Djokovic a pris rapidement l'ascendant pour mener 4-0 et malgré une double-faute, a remporté le set 7 points à 3. L'intensité et la qualité des échanges retombaient un peu en deuxième manche jusqu'à 5-4 où après une double-faute de Djokovic, Murray a enchaîné deux points gagnants, dont une improbable défense sur un smash pour égaliser à une manche partout. Mais alors que Murray semblait avoir pris l'ascendant, il a perdu dès le début du 3e set son service, notamment après avoir vu trois de ses smashs remis dans le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant