Tennis: Marion Bartoli veut rebondir à l'Open GDF Suez

le
0
MARION BARTOLI COMPTE REBONDIR À L'OPEN GDF SUEZ
MARION BARTOLI COMPTE REBONDIR À L'OPEN GDF SUEZ

PARIS (Reuters) - Finaliste de l'Open GDF Suez la saison passée, Marion Bartoli compte sur le rendez-vous parisien, qui a débuté lundi, pour rebondir après son élimination prématurée à l'Open d'Australie.

La numéro un française s'est inclinée au troisième tour à Melbourne face à la Russe Ekaterina Makarova, qu'elle devance au classement de la WTA, et retrouve donc le stade Pierre-de-Coubertin avec plaisir.

Elle y croisera en outre Amélie Mauresmo, codirectrice du tournoi mais aussi capitaine de l'équipe de France de Fed Cup qui rencontrera l'Allemagne dans dix jours et dans laquelle la 10e joueuse mondiale pourrait faire son retour.

Les deux femmes ont beaucoup échangé depuis la nomination de l'ancienne numéro un mondiale à la tête des Bleues et un accord aurait été trouvé pour que Bartoli réintègre l'équipe qu'elle a quittée après la finale de 2004 parce qu'elle ne pouvait être accompagnée par son père, qui l'entraîne.

Mais pour l'heure, c'est motus et bouche cousue sur ce sujet.

"Je ne vais pas parler à la place du capitaine. Je ne dirai rien avant l'annonce", a dit Marion Bartoli lundi en conférence de presse à Coubertin, dans la même salle où, mercredi, Amélie Mauresmo livrera le nom des élues pour affronter l'Allemagne sur la terre battue de Limoges les 9 et 10 février.

Elle s'est en revanche étendue sur son désir de faire mieux dans ce tournoi qu'à l'Open d'Australie ou à Shenzhen, son premier tournoi de la saison, où elle avait sèchement perdu en quart de finale contre une joueuse moins bien classée.

"J'ai essayé de me remettre en cause. Mon niveau de jeu est bon mais parfois je n'arrive pas à le tenir sur plusieurs matches. J'aimerai parvenir un niveau de jeu satisfaisant sur plusieurs matches consécutifs", a-t-elle dit.

"Il faut encore que j'améliore ma vitesse de déplacement, mon service. Je continue de travailler et je pense qu'à un moment donné, ça va payer", a-t-elle ajouté, espérant que ce sera cette semaine, dans un tournoi dont elle est la tête de série numéro 3.

"Un tournoi ne se gagne pas avant la finale. Ici, il y aura beaucoup d'adversaires potentiellement dangereuses. Le fait d'être en France ne me met pas plus de pression. Je suis contente d'être là et j'espère simplement être à la hauteur de mon classement. Il y a pire comme conditions que de jouer à Paris devant son public", a-t-elle dit en riant.

Exemptée du premier tour, Marion Bartoli affrontera au deuxième l'Américaine Christina McHale, qui a battu lundi au premier tour la Française Pauline Parmentier, invitée par les organisateurs.

Chrystel Boulet-Euchin, édité par Gregory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant