Tennis: Marion Bartoli est heureuse mais n'exclut pas un retour

le
0
MARION BARTOLI EST HEUREUSE MAIS N'EXCLUT PAS UN RETOUR
MARION BARTOLI EST HEUREUSE MAIS N'EXCLUT PAS UN RETOUR

par Eric Salliot

NEW YORK (Reuters) - Marion Bartoli, championne de Wimbledon et retraitée des courts depuis le 14 août, a confirmé dimanche qu'elle adorait sa nouvelle vie tout en n'excluant pas totalement un retour sur le circuit dans les prochains mois.

En se comportant ainsi, la Française manie le paradoxe, elle qui n'a jamais rien fait comme les autres.

"Je n'ai aucun regret", a-t-elle commencé par dire lors d'une conférence de presse organisée dans un hôtel new-yorkais en marge de l'US Open qui débute lundi.

"Et puis quand je vois le peu d'activité physique que je peux effectuer, je m'aperçois à quel point c'était la bonne décision. Je suis totalement en accord avec moi-même. C'est un sentiment de bonheur et de plénitude. Les gens ont du mal à comprendre car ils n'ont pas vu mes treize années sur le circuit. J'essaie de leur expliquer avec mes mots."

La Française, qui est âgée de 28 ans, ne cache pas qu'elle se sent débordée par l'affection qu'elle reçoit depuis son annonce qui a pris tout le monde à contre-pied.

"Tous les mails, les tweets que j'ai reçus... Je ne pensais pas que les gens m'aimaient autant. J'en ai pleuré car je suis quelqu'un de sensible. Mais je crois au destin. C'était écrit. Après un début 2013 catastrophique, j'ai connu 15 jours exceptionnels", a-t-elle raconté.

Depuis qu'elle a posé le pied à New York, Marion Bartoli n'a pas une minute à elle. "J'ai beaucoup de passions et j'ai enfin le temps. Je suis allé dans un bar voir le match de l'OM samedi et lundi, je commence mes commentaires sur Eurosport."

Et quand elle se rend à Flushing Meadows, elle est happée. "J'ai reçu un accueil incroyable, savoure-t-elle. Andy (Murray) ou Novak (Djokovic) ont fait un détour de quinze mètres pour me faire la bise et me dire que je pouvais être fière de moi", s'est elle amusée à souligner.

Mais on sent que le démon du jeu la titille.

Et à l'écouter, il ne faudrait pas grand-chose pour qu'elle replonge.

"Vous connaissez le dicton : 'Il ne faut jamais dire jamais' mais j'ai beaucoup de mal à l'envisager. Mais peut-être que dans six mois, je serais assise à vous dire que je prépare Roland-Garros !"

En attendant cet éventuel come-back, Marion Bartoli s'apprête à collaborer avec la Fédération française de tennis.

"J'aimerais aider les jeunes et m'investir avec la DTN afin de remonter le niveau des jeunes. Je le ferais avec grand plaisir, j'ai beaucoup d'idées et je connais toutes les étapes pour arriver tout en haut."

Edité par Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant