Tennis: Marion Bartoli en quart de finale à Open GDF Suez

le
0

par Chrystel Boulet-Euchin

PARIS (Reuters) - Marion Bartoli a tenu jeudi son rang de tête de série n°2 de l'Open GDF Suez en validant son billet pour les quarts de finale du tournoi parisien aux dépens de la Croate Petra Martic.

La Française, septième au classement WTA, s'est imposée 7-5 6-1 face à la 66e joueuse mondiale.

Elle jouera sa place en demi-finale face à l'Italienne Roberta Vinci (n°7), qui a battu 6-3 1-6 6-3 l'Américaine Bethanie Mattek-Sands, issue des qualifications.

"Physiquement, le premier set a été très éprouvant pour elle. Au deuxième, j'avais vraiment l'impression de prendre le dessus. C'était un bon match d'entrée", a dit Bartoli sur le court.

"L'intensité était là, l'attitude était là tout le long, il fallait être combative, mettre de l'intensité dans mon jeu, c'est le plus important", a-t-elle ajouté.

Bartoli a peiné durant la première manche où elle a cédé trois fois son service avant de prendre l'avantage à 5-5 pour remporter le set. Elle a ensuite imposé son jeu et a concrétisé d'un retour gagnant sa première balle de match.

PARMENTIER CALE

"Au premier set, j'ai eu des problèmes au service alors que je jouais bien du fond du court. Heureusement que physiquement j'étais très très bien. Ca m'a aidé à prendre confiance et derrière, j'ai pu dérouler", a ensuite dit Bartoli en conférence de presse.

Première Française à fouler le court jeudi, Pauline Parmentier n'est pas parvenue à franchir l'obstacle Mona Barthel, une qualifiée allemande.

La Française, 62e mondiale et bénéficiaire d'une invitation, s'est inclinée devant Barthel, 43e, sur le score de 6-3 6-0.

"Je n'avais pas la fraîcheur et les jambes pour la repousser. J'ai eu du mal à trouver la solution et elle a très bien joué", a avoué Pauline Parmentier en conférence de presse.

"C'est frustrant de voir que les jeux défilent sans pouvoir rien faire. Par rapport à ces filles-là, j'ai encore pas mal de boulot", a-t-elle ajouté, consciente de ses faiblesses et d'un physique entamé après un week-end de Fed Cup éprouvant où la France a été battue par la Slovaquie dans le groupe mondial 2.

Dans les autres rencontres du jour, la Tchèque Klara Zakopalova a battu la Bulgare Tsvetana Pironkova 6-0 6-3.

L'Allemande Angelique Kerber (n°9) a eu besoin de trois sets pour disposer de la Roumaine Monica Niculescu, 6-3 4-6 6-3, et sera l'adversaire en quart de finale de la Russe Maria Sharapova, tête de série numéro un.

Chrystel Boulet-Euchin, édité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant