Tennis: Marion Bartoli choisit finalement Jana Novotna

le
0
JANA NOVOTNA VA ENTRAÎNER MARION BARTOLI
JANA NOVOTNA VA ENTRAÎNER MARION BARTOLI

INDIAN WELLS, Californie (Reuters) - Sans véritable entraîneur depuis l'Open d'Australie, Marion Bartoli a finalement choisi: ce sera l'ancienne championne tchèque Jana Novotna, ex-numéro deux mondiale, qui l'accompagnera sur le circuit WTA.

Séparée de son père qui l'entraînait depuis ses débuts, la numéro française n'avait plus vraiment d'entraîneur depuis Melbourne.

Le temps de réfléchir, Marion Bartoli s'était rapprochée des structures fédérales et particulièrement de la capitaine de l'équipe de France de Fed Cup, Amélie Mauresmo.

A l'issue de son succès au deuxième tour du tournoi d'Indian Wells face à la Sud-Africaine Chanelle Scheepers (6-3 6-3), la numéro un française, 11e mondiale, a expliqué son choix vendredi en conférence de presse.

"La décision de commencer une relation avec Jana s'est faite après Dubaï. Elle connaît très bien le tennis, elle sait ce que cela veut dire de se retrouver sur le court, de sentir la pression", a-t-elle souligné.

Les deux femmes avaient déjà été surprises ensemble à Doha lors d'une séance d'entraînement.

Après s'être tournée vers la Fédération française de tennis (FFT) Marion Bartoli avait réintégré l'équipe de France de Fed Cup pour le match de deuxième division face à l'Allemagne.

Grippée, elle n'avait pas été retenue par Amélie Mauresmo. Mais à Limoges, Marion Bartoli n'avait pas caché qu'elle souhaitait très fort que la capitaine tricolore la suive de très près sur les grands tournois. Mais cette solution semblait un peu idyllique.

Comme Amélie Mauresmo, Jana Novotna a remporté Wimbledon au cours de sa carrière. Il est donc difficile de ne pas y voir que le fruit du hasard quand on sait que l'Auvergnate rêve de remporter le tournoi londonien, surtout après sa finale perdue en 2007 face à Venus Williams.

Réputée très fragile psychologiquement, Jana Novotna avait vaincu ses démons en 1998 en remportant le titre sur le gazon du All England Club face à la Française Nathalie Tauziat, après deux douloureux échecs en 1993 et 1997.

La Tchèque sera épaulée par Iwona Kuczynska, une ancienne joueuse polonaise, chargée de la technique et du déplacement.

"Je fais entièrement confiance aux personnes qui m'entourent. J'ai connu trop de moments exceptionnels avec mon père. J'avais besoin d'une personnalité féminine, c'est extrêmement important pour moi", a raconté Marion Bartoli.

Dimanche, au troisième tour d'Indian Wells, la Française affrontera la Russe Svetlana Kuznetsova, qui vient de la battre à Doha.

Eric Salliot, édité par Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant