Tennis: Mahut heureux de partager ses entraîneurs avec Tsonga

le
0
NICOLAS MAHUT RAVI DE PARTAGER SES ENTRAÎNEURS AVEC JO-WILFRIED TSONGA
NICOLAS MAHUT RAVI DE PARTAGER SES ENTRAÎNEURS AVEC JO-WILFRIED TSONGA

par Chrystel Boulet-Euchin

PARIS (Reuters) - Nicolas Mahut se prépare à partager son duo d'entraîneurs avec Jo-Wilfried Tsonga et se félicite déjà de la façon dont le numéro un français est venu lui parler de son intention de travailler lui aussi avec Nicolas Escudé et Thierry Ascione.

"Jo a été super. Il est venu me voir à Metz en me disant que c'était quelque chose qui lui trottait dans la tête, qu'il aimerait fonctionner aussi en binôme. Il m'a demandé ce que j'en pensais et que si jamais cela ne me convenait pas, il essaierait de trouver une autre solution.

"J'ai aimé sa démarche", a dit Nicolas Mahut mardi, après avoir franchi le premier tour du Masters 1000 de Paris-Bercy face à l'Ukrainien Alexandr Dolgopolov (7-6 6-1).

"Quand je serai avec Thierry ou Nico, Jo sera avec l'autre et sur les grandes tournées ou les Grands Chelems, ils seront tous les deux à chaque fois. Cela va bien tourner. Cela va me servir de locomotive aussi."

Nicolas Mahut a connu une saison étonnante débutée par une blessure au genou contractée en Australie qui l'a éloigné des terrains de longues semaines.

De retour à la compétition, il a ensuite atteint, associé à Michaël Llodra, la finale du double de Roland-Garros, tournoi au cours duquel il a commencé à travailler avec Escudé et Ascione.

Classé alors au-delà de la 200e place, il a entamé une deuxième partie d'année qui l'a vu, à 31 ans, remporter les deux premiers tournois de sa carrière, à s'Hertogenbosch et Newport.

"PAS BESOIN DE DICTIONNAIRE"

Désormais, il frappe à la porte du top 50 et met ses résultats sur le compte du travail effectué avec le duo de coaches qu'il va désormais partager avec Tsonga.

"Il m'ont amené plus de solidité, plus de sérénité et plus de confiance aussi. J'avais tendance à me sous-estimer", a encore dit Nicolas Mahut.

"Leur qualité est de dire les choses telles qu'elles sont. Ça peut faire mal, ça peut vexer mais ça fait du bien. J'imagine que s'il a fait appel à eux, c'est qu'il a besoin de ça", a-t-il ajouté en précisant qu'il n'y avait "pas besoin de dictionnaire" pour comprendre ce que disait notamment Nicolas Escudé.

Tsonga est donc prévenu et Nicolas Mahut est, lui, tourné vers cette saison qui s'achève et qu'il finira à Bercy.

Au prochain tour, il sera opposé à Gilles Simon, 17e mondial et contre lequel il reste sur une défaite.

"On s'est joué à Metz en demi-finale (le mois dernier, NDLR) et j'ai perdu en deux sets. J'ai eu pas mal de regrets (...) Il avait réussi à m'emmener dans la filière qu'il voulait, il avait réussi parfois à me faire déjouer", s'est souvenu Mahut.

"Je vais m'appuyer sur ce match pour ne pas reproduire les mêmes erreurs et essayer d'élever encore mon niveau pour passer devant demain (mercredi)."

Edité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant