Tennis: le nombre de tournois sur dur est trop élevé, dit Nadal

le
0
RAFAEL NADAL ESTIME QUE TROP DE TOURNOIS SONT DISPUTÉS SUR DES SURFACES DURES
RAFAEL NADAL ESTIME QUE TROP DE TOURNOIS SONT DISPUTÉS SUR DES SURFACES DURES

SAO PAULO (Reuters) - Rafael Nadal a renouvelé mardi ses critiques sur les courts en dur avant d'entamer le tournoi de Sao Paulo, son second depuis son retour d'une longue absence à cause d'une blessure au genou.

L'Espagnol de 26 ans a disputé la semaine dernière au Chili, à Vina del Mar, son premier tournoi depuis sa défaite au deuxième tour de Wimbledon, en juin 2012.

Avant d'entrer en lice à Sao Paulo, l'ancien numéro un mondial a une nouvelle fois estimé que les carrières des joueurs allaient être de plus en plus courtes à cause du nombre important de tournois disputés sur dur.

"Les courts en dur sont exigeants pour les genoux, le dos et les chevilles", a dit à la presse Nadal, vainqueur de 11 titres du Grand Chelem dont sept Roland-Garros, sur terre battue.

"Les joueurs et les médecins en parlent. Ça ne sera pas possible (de réduire le nombre de tournois sur dur) pour cette génération mais je crois que l'ATP doit réfléchir au moyen d'allonger les carrières des joueurs de tennis."

"Peut-on imaginer des footballeurs jouer sur du ciment?"

Le Majorquin s'est aussi élevé contre la réduction du temps accordé aux joueurs entre deux points, que l'ATP veut faire passer à 20 secondes dans les tournois du Grand Chelem.

Rafael Nadal a souvent été critiqué par ses adversaires pour sa lenteur à réengager l'échange mais les avertissements restent rares en la matière.

"Les changements de règlements doivent être décidés pour améliorer le sport", a-t-il dit.

"Je ne crois pas que les nouvelles règles fassent des heureux dans les vestiaires et on aimerait qu'elles soient modifiées afin de permette aux arbitres de juger quand le joueur a besoin de prendre plus de temps plutôt que sur un plan mathématique."

"Les gens veulent voir de longs échanges et des points âprement disputés. Vingt-cinq secondes ne suffisent pas."

Battu en finale de son tournoi de reprise par l'Argentin Horacio Zeballos, qui n'avait jamais gagné de titre, Nadal a dit que son genou était encore douloureux de temps à autre mais que son état s'améliorait.

"Je suis un peu fatigué après une semaine difficile au Chili qui a suivi des semaines sans compétition", a-t-il dit. "Physiquement, ce n'est pas que ça ne va pas, c'est simplement que mon genou me fait mal certains jours (...) Chaque semaine, le nombre de mauvais jours diminue", a assuré Nadal, ajoutant ne pas avoir d'inquiétude toutefois pour l'avenir.

Andrew Downie; Gregory Blachier pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant