Tennis: le forfait de Cilic à Wimbledon dissimulait son contrôle

le
0
MARIN CILIC CONTRÔLÉ POSITIF À WIMBLEDON
MARIN CILIC CONTRÔLÉ POSITIF À WIMBLEDON

LONDRES (Reuters) - Marin Cilic avait invoqué une blessure pour expliquer son forfait avant le deuxième tour à Wimbledon afin de dissimuler son contrôle antidopage positif dont il venait d'être prévenu, révèle mardi la Fédération internationale de tennis (ITF).

L'ancien neuvième joueur mondial a été suspendu pour neuf mois après avoir été contrôlé positif à un stimulant. Il nie avoir absorbé volontairement une substance dopante et envisage de faire appel auprès du Tribunal arbitral du sport.

L'ITF publie mardi sur son site internet (www.itftennis.com) la décision motivée de son instance antidopage et y explique que Cilic s'est vu notifier les résultats du contrôle, effectué en mai, dans un courrier daté du 10 juin.

Le Croate a reçu le courrier le lendemain, jour de son premier match au Queens, où il a atteint la finale. Il a ensuite consulté ses avocats et a disputé le premier tour de Wimbledon, le 24 juin.

"Le 26 juin, ses avocats à Bruxelles ont répondu en son nom et accepté la suspension à titre conservatoire jusqu'à ce qu'une décision soit rendue et ont renoncé à son droit de faire analyser l'échantillon B", dit la décision de l'ITF.

"Il s'est retiré de Wimbledon en invoquant une blessure au genou pour éviter toute publicité négative."

Son forfait avait participé du débat sur l'état des courts du All England Club, où de nombreux joueurs ont connu des problèmes physiques cette année.

Alan Baldwin, Gregory Blachier pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant