Tennis: la gazette de la semaine

le
0
RECHUTE DE MARION BARTOLI
RECHUTE DE MARION BARTOLI

PARIS (Reuters) - Il s'appelle Gautier Stauffer. C'est un modeste professeur de tennis de Lorraine, il est classé 0, en deuxième série au classement français, mais il pointe depuis lundi au 1134e rang mondial de l'ATP.

Ce petit conte de fées s'est noué la semaine dernière au tournoi challenger de Pétange, au Luxembourg.

Informé d'une probable faible participation aux qualifications, Gautier Stauffer s'inscrit. La chance s'en mêle. Il bat son frère puis un 15/2 (troisième série) lors du tour qualificatif. Admis dans le grand tableau, il s'incline face au Belge Niels Desein mais il possède cinq points ATP pour un an.

MLADENOVIC DANS LES 100

Kristina Mladenovic se souviendra de son passage au Canada. Grâce à sa demi-finale au tournoi de Québec, elle intègre le Top 100 (95e).

L'objectif d'y appartenir en fin d'année n'est pas encore atteint mais la Française marque les esprits puisqu'elle est à 19 ans la deuxième joueuse la plus jeune parmi les cent premières, derrière l'Anglaise Laura Robson.

BARTOLI RECHUTE

Tête d'affiche du tournoi de Canton, Marion Bartoli, 10e mondiale, a été contrainte à l'abandon au bout d'à peine 39 minutes. La Française était alors menée 4-3 par la Taiwainaise Kai-Chen Chang, 129e mondiale et repêchée.

Ce retrait dont on ignore la raison est un coup d'arrêt. Après son quart de finale à l'US Open, Marion Bartoli visait le Masters d'Istanbul. Ce tournoi chinois semblait une bonne occasion de prendre des points mais le plan est tombé à l'eau.

GARCIA RETROUVE DES COULEURS

En panne de résultats ces derniers mois, Caroline Garcia, 180e mondiale, a profité du tournoi de Séoul pour retrouver des couleurs.

Après s'être extirpée non sans mal des qualifications, la Lyonnaise s'est libérée en dominant aisément la Roumaine Alexandra Cadantu, 84e mondiale, en deux sets 6-2 6-3.

En huitième de finale, elle affrontera la Danoise Caroline Wozniacki, tête de série numéro un.

REIX DÉCROCHE JO

Le premier adversaire de Jo-Wilfried Tsonga à l'Open de Moselle sera un parfait inconnu français. Clément Reix, 502e mondial et issu des qualifications, a su saisir sa chance (6-3 3-6 7-5) mardi face à Edouard Roger-Vasselin, 117e mondial.

Le Picard de 28 ans disputait son tout premier match sur le circuit ATP après avoir fait des études à l'Université de Clemson, en Caroline du Nord.

Eric Salliot, édité par Jean-Paul Couret

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant