Tennis: la gazette de la semaine

le
0
Tennis: la gazette de la semaine
Tennis: la gazette de la semaine

par Eric Salliot

PARIS (Reuters) - Toujours en quête d'un succès sur terre battue cette année, Marion Bartoli, septième joueuse mondiale, n'aura pas une entrée en lice aisée mercredi à Rome.

L'Auvergnate affrontera en effet Julia Görges, 29e mondiale. Victorieuse l'an dernier à Stuttgart, l'Allemande n'a peut-être plus la même flamme mais cela reste une partie dangereuse pour la Française, qui n'est pas mathématiquement assurée de figurer parmi les huit premières têtes de série à Roland-Garros.

CORNET N'EST PLUS DÉGOÛTÉE

Revenue dans le Top 100, Alizé Cornet va beaucoup mieux dans sa tête. "J'ai connu le dégoût du tennis. Ça me sortait par les yeux. Je n'en pouvais plus de ce sport, je me disais : 'pourquoi tu te fais autant de mal ?'", a-t-elle dit sur les ondes de RMC.

"Plein de fois, je me suis imaginée ma vie différemment. Quand ça ne marchait plus du tout, je me suis demandée si je ne serais pas plus heureuse ailleurs. Mais je ne regrette pas de m'être battue et d'avoir surmonté ces épreuves difficiles."

La Niçoise est engagée cette semaine au tournoi de Prague. Elle espère bénéficier d'une invitation à Strasbourg avant de foncer sur Roland-Garros.

TOP 50 EN VUE POUR CHARDY

Récent finaliste au Challenger de Tunis, Jérémy Chardy, 55e mondial, entrevoit le Top 50 avec une légitime satisfaction. En début d'année, le Palois pointait au 103e rang mondial.

Il participe cette semaine au Challenge de Bordeaux. Rien de plus logique puisqu'il a été sacré champion de France Interclubs avec Primerose en décembre dernier. Il débutera face au jeune espoir alsacien Pierre-Hugues Herbert, issu des qualifications.

REZAÏ, BIENVENUE À ROLAND-GARROS ?

Tombée au 138e rang mondial, Aravane Rezaï tente de remonter la pente en participant à des tournois secondaires.

La Française ne manque pas d'aides pour parvenir à ses fins.

Après avoir bénéficié d'une wild card à Cagnes-sur-Mer, elle a été invitée cette semaine à Saint-Gaudens.

Mais la question est de savoir si la Stéphanoise sera à Roland-Garros. La FFT dispose de six cartons d'invitation mais le comportement d'Aravane Rezaï en Fed Cup, en Slovaquie (elle avait quitté l'équipe-NDLR), pourrait lui coûter cher.

L'AUTRE BENNETEAU

Convalescent après sa fracture du coude contractée sur le Central de Monte-Carlo il y a presque un mois, Julien Benneteau est devenu le premier supporter de son petit frère, Antoine, âgé de 25 ans.

Après des études dans une université américaine, celui-ci tente sa chance sur le circuit. Avec bonheur.

Dimanche, il a décroché son premier titre en Future, à Guadalajara, au Mexique. Au prochain classement ATP, il devrait entrer dans les 600 premiers.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin et Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant