Tennis: la chance sourit à Gilles Simon

le
0

PARIS (Reuters) - Gilles Simon ne ressentait aucune frustration jeudi après avoir décroché sans jouer son billet pour les quarts de finale du Masters 1000 de Paris-Bercy, une première pour lui dans la capitale.

Le Français n'a en effet pas eu à rencontrer le Japonais Kei Nishikori, qui a déclaré forfait avant la rencontre en raison d'une blessure à la cheville.

Simon avait déjà bénéficié du retrait de Roger Federer, encore numéro un mondial pour quelques jours, qu'il aurait dû affronter au deuxième tour.

"Non, ce n'est pas frustrant. Je ne suis pas revanchard ni rien mais j'ai eu mon lot d'abandons, de forfaits, de demi-matches alors si ça sourit un peu...", a dit Simon à Reuters.

Souvent rattrapé par ses problèmes physique, il a reconnu que ne pas jouer jeudi servait plutôt sa cause puisqu'il est handicapé par un problème récurrent à la nuque.

"Je ne me sentais pas particulièrement bien aujourd'hui donc cela ne me gêne pas plus que ça", a ajouté le 20e joueur mondial qui, jusqu'à ce Bercy, n'a jamais atteint les quarts de finale à Paris, ayant échoué dans cette même quête à Roland-Garros.

"Des quarts de finale en Masters 1000, je crois que j'en avais fait partout sauf ici. Ca me sourit un peu, ce n'est pas mal. Je ne pense pas que Jo (Tsonga), quand il a su l'an dernier que Novak (Djokovic) déclarait forfait et qu'il allait directement en demie, était mécontent."

Ancien sixième joueur mondial, Gilles Simon, 27 ans, a vu sa carrière souvent perturbé par les caprices de son corps. Genou, dos, nuque: tout ou presque y est passé.

"J'ai toujours des problèmes physiques, voir que les autres en ont aussi, cela ne me réjouit pas mais je prends!", a-t-il conclu.

Kei Nishikori, qui disputait le deuxième Bercy de sa carrière après une défaite au premier tour l'an passé, souffrait de la cheville depuis plusieurs jours.

Le Japonais a néanmoins tenté le coup mais a finalement renoncé après avoir remporté ce qui reste à ce jour sa seule victoire au Palais omnisports, obtenue cette semaine contre un autre Français, Benoît Paire.

Quant à Gilles Simon, il affrontera le vainqueur du match qui oppose le Tchèque Tomas Berdych, tête de série n°5 et vainqueur de l'épreuve en 2005, au Sud-Africain Kevin Anderson, le tombeur de Richard Gasquet.

Chrystel Boulet-Euchin, édité par Julien Prétot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant