Tennis: Jo-Wilfried Tsonga salue la réussite du champion

le
0
TSONGA SORTI PAR NADAL À MONTE-CARLO
TSONGA SORTI PAR NADAL À MONTE-CARLO

par Eric Salliot

MONTE-CARLO (Reuters) - Jo-Wilfried Tsonga ne sera pas le troisième Français à atteindre la finale du tournoi de Monte-Carlo, ayant été privé samedi de l'occasion par Rafael Nadal, qui vise un neuvième titre de rang dans le Masters 1000 monégasque.

Tête de série n°6, il a vu ses espoirs brisés par une défaite 6-3 7-6 contre l'Espagnol, qui avait déjà réduit à néant sur le même court les rêves de Richard Gasquet, en 2005, et de Gilles Simon l'an dernier.

Tout près de prendre une leçon - il a été mené 6-3 5-1 -, le numéro un tricolore s'est finalement incliné après avoir sauvé à la hussarde quatre balles de match.

"Si j'avais pris 6-3 6-2, on aurait dit que j'étais passé à côté", s'est consolé Jo-Wilfried Tsonga.

"Je dois être plus consistant. Au début, je suis breaké contre le cours du jeu. J'ai des balles de 3-1 mais il me décoche des passings alors qu'il est loin de sa ligne. Pendant un moment, il y a eu beaucoup de vent et j'ai commis beaucoup d'erreurs.

"Au milieu du deuxième set, les conditions de jeu se sont calmées et j'ai pu le bousculer."

Au bord du précipice, Jo-Wilfried Tsonga n'a cessé de harceler avec bonheur son adversaire, sauvant trois balles de match consécutives sur sa mise en jeu à 2-5.

"Je suis parti à l'abordage parce que je n'avais pas trop le choix. Je sais qu'à la 'lime' (du fond du court-NDLR), je n'ai aucune chance. Au final, il a la réussite du champion", a résumé le Français.

"Quand on croit qu'il est mort, il sort une balle flottante qui tombe sur la ligne et tu ne peux pas la jouer. Pour l'instant, personne n'arrive à le faire tomber mais il faut donner du temps au temps."

Jo-Wilfried Tsonga a estimé que son adversaire ne paraissait "pas au top" et qu'il devait avoir de "petites douleurs".

"Il n'est pas au top comme les autres années mais un Nadal pas au top, ça gagne le tournoi...", a-t-il dit.

Jo-Wilfried Wilfried Tsonga, 8e mondial, était cependant satisfait d'avoir accédé à sa première demi-finale lors d'une épreuve aussi cotée, d'autant plus sur terre battue.

"C'est un tournoi relevé. C'est bien d'avoir bien joué ici en sachant que ça va toujours à mon avantage quand le format passe aux trois sets gagnants (comme à Roland-Garros-NDLR). J'ajoute que j'aime cette période, les terrasses sont bondées et agréables", a-t-il conclu.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin et Bertrand Boucey

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant