Tennis: Je n'ai pas l'intention d'arrêter, dit Serena Williams

le
0
Tennis: Je n'ai pas l'intention d'arrêter, dit Serena Williams
Tennis: Je n'ai pas l'intention d'arrêter, dit Serena Williams

par Clare Fallon

LONDRES (Reuters) - A l'approche de Wimbledon, Serena Wiliams a fait une déclaration qui réjouira les responsables du tennis féminin en manque de star mais sans doute pas ses adversaires.

"Je n'ai aucune intention d'arrêter et pour autant que je sache, ma soeur non plus", a dit l'ancienne n°1 mondiale qui est depuis plus de dix ans une des plus fortes personnalités du tennis avec sa soeur aînée, Venus.

"J'aime tant aller sur le court et j'y prends tant de plaisir que tout va bien", a-t-elle ajouté.

Malgré ses propos très volontaristes, la trentenaire américaine faisait un peu grise mine dans la salle de conférence de presse de Wimbledon où elle tentera à partir de lundi de remporter un cinquième titre et son 14e tournoi du Grand Chelem.

Il est vrai que Serena, entièrement vêtue de noir et moins volubile que d'habitude, a subi l'affront d'une élimination au premier tour à Roland-Garros par la Française Virginie Razzano.

Sa soeur Venus, qui en est déjà à cinq titres sur gazon mais a glissé à la 58e place à la WTA en raison d'une maladie auto-immune, n'a guère fait mieux, battue au deuxième tour.

"Je pense que perdre ne fait qu'augmenter ma motivation", a affirmé Serena qui aura pour adversaire du premier tour la Tchèque Barbora Zahlavova Strycova, 62e joueuse mondiale.

"Toute nouvelle expérience est l'occasion d'apprendre quelque chose", a ajouté l'Américaine. "Si on n'apprend rien d'une défaite, cela recommencera. Alors..."

Serena, aujourd'hui classée 6e à la WTA, a souligné que Wimbledon avait toujours été un tournoi particulier pour elle et qu'il lui tardait de défendre son titre de championne olympique de double avec sa soeur sur les même courts au mois d'août.

Le fait que les Jeux se déroulent à Londres n'a fait qu'accroître son impatience, a-t-elle dit.

"Ca se rapproche de plus en plus et je suis de plus en plus excitée. J'étais dans les rues de Londres hier et j'ai vu un gars avec une veste marquée USA. Je me suis dit: 'Ca y est, on y est'. J'aime ces sensations. Je commence à avoir des petits papillons dans l'estomac."

"J'ai participé deux fois aux Jeux olympiques, ce qui est assez exceptionnel, et j'ai deux médailles d'or (ndlr : en double avec Venus en 2000 à Sydney et à Pékin en 2008) ce qui est encore mieux."

Jean-Paul Couret pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant