Tennis: impairs et casse pour Benoît Paire à Paris-Bercy

le
0

PARIS (Reuters) - Avertissement pour bris de raquette, défaite et huées du public: la saison de Benoît Paire s'est achevée mardi sur une triste note au deuxième tour du Masters 1000 de Paris-Bercy.

Le Français, qui a réalisé la meilleure année de sa carrière, a été battu en début de soirée par le Japonais Kei Nishikori, tête de série n°15, sur le score de 7-6 6-2.

"J'ai essayé de me battre comme je pouvais, je me suis fait siffler, c'est comme ça mais ce n'est pas ce que je retiendrai du tournoi. Je retiens mon très bon premier match et celui d'aujourd'hui, même s'il a été plus dur", a dit l'élève de Lionel Zimbler, qui est passé de la 95e place mondiale en janvier dernier à la 44e cette semaine, le meilleur classement de sa carrière.

La raison des foudres du public parisien? Un coup de poker incompris sur la balle de match.

Benoît Paire n'a pas joué le dernier coup et demandé un "challenge", à savoir un ralenti afin de savoir si la balle de son adversaire était faute ou non. Pari manqué, la balle était belle et bien bonne et le match perdu en un peu plus d'une heure et demie.

"La balle est dans mes pieds. Je ne sais pas où elle tombe. Je ne sais pas s'il elle est bonne ou faute. A ce niveau, ça va vite. J'ai tenté le challenge", a-t-il expliqué.

Auparavant, le Français avait écopé d'un avertissement assez inhabituel. A la fin du premier set, le Français a quitté le court pour aller aux toilettes, avec sa raquette.

Revenu sans cette dernière, l'arbitre n'a eu aucun mal à deviner qu'elle avait fini en morceaux à l'abri des regards et a infligé un "warning" au joueur.

"La raquette est passée dans la poubelle. Je l'ai fait dans les toilettes pour que personne ne me voie. Je reviens, je prends un warning. Je ne savais pas que je pouvais en prendre un pour avoir cassé une raquette dans les toilettes. Ce n'est pas grave. Il y en a pas beaucoup qui ont pris un warning comme ça", a-t-il dit en souriant.

"C'est rigolo. Ce sont des choses qui arrivent. Je ne le referai pas car si j'avais déjà eu un avertissement, c'était un point de pénalité", a-t-il ajouté.

Maintenant, Benoît Paire ne rêve que d'une chose, couper avec le circuit après une saison certes riche et pleine de bons résultats mais aussi éreintante.

"Je n'ai qu'une envie: aller en vacances et m'amuser un peu. La saison a été très fatigante (...) Je pense qu'il faut profiter de ces moment-là. C'est très important pour le début de saison prochaine", a conclu le Français, qui sera cependant sur le court mercredi, associé en double à son ami, le Suisse Stanislas Wawrinka.

Chrystel Boulet-Euchin, édité par Julien Prétot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant