Tennis: Grosse désillusion pour Gasquet à Marseille

le
0

par Eric Salliot

MARSEILLE (Reuters) - Le Français Richard Gasquet, tête de série numéro cinq du tournoi ATP de Marseille, a été éliminé mardi dès le premier tour par le Luxembourgeois Gilles Muller en trois sets, 2-6 6-4 7-6.

Richard Gasquet a eu le match en main puisqu'il a servi pour le gain du match à 5-3. Mais à 30-0, il a commis deux fautes directes qui ont redonné de l'espoir au 70e joueur mondial.

Intraitable au service, le Luxembourgeois a alors su prendre des risques lors du jeu décisif, remporté sept points à cinq.

Titré à Doha et Montpellier, l'Héraultais a donc connu mardi un gros coup d'arrêt dans une salle où il n'a jamais pu dépasser les quarts de finale.

"C'est ma faute car je mène 5-2 au troisième set et encore 3-1 au tie-break. Ce qui prouve que j'avais digéré l'énorme erreur d'arbitrage", a-t-il déclaré à la presse à l'issue de la rencontre

Le Français faisait allusion à un passing de coup droit pour revenir à 5-5 qu'il a cru validé avant d'entrer dans une colère noire.

"C'est alors que l'arbitre m'annonce qu'elle est faute. Comme je n'avais plus de challenges, c'était cuit. J'ai de quoi être énervé. Tout le monde dans le stade l'a vu bonne sauf l'arbitre et un juge de ligne avec une casquette. L'arbitre a été nul, j'ai été nul, tout le monde a été nul ! C'est dommage car j'avais envie de bien faire ici. Je reviendrai", a-t-il poursuivi.

DEL POTRO-LLODRA, BIS REPETITA

Battu l'an passé en finale de l'Open 13 par Juan Martin Del Potro, Michaël Llodra aura l'occasion de prendre sa revanche sur l'Argentin dès les huitièmes de finale.

Mardi, le gaucher français a en effet dominé David Goffin pour s'offrir cette chance.

Incapable de prendre le moindre jeu à Jarkko Nieminen la semaine dernière à Rotterdam, le Belge a fait un peu mieux (6-2 6-4) mais il ne s'est jamais créé la moindre balle de break.

"Dans la lignée de Montpellier, j'ai eu de très bonnes sensations", a déclaré Michaël Llodra à l'issue de sa victoire.

"Je pense que c'est mieux de jouer Juan Martin aussi tôt. Il arrive de Rotterdam et n'aura pas joué de match ici. L'an passé, en finale, j'avais eu très peu d'occasions mais je l'avais dominé à Bercy", a rappelé le Parisien.

En début de journée, Benoît Paire, finaliste à Montpellier, a connu une grosse désillusion face à l'Indien Somdev Devvarman, 354e mondial.

Après avoir sauvé trois balles de match dans le tie-break du deuxième set, le Français a fini par céder en trois sets (7-6 6-7 6-4), après 2h37 de jeu.

Longtemps écarté des courts en raison d'une blessure à l'épaule, l'Indien a été admis dans le tableau grâce à un classement protégé.

Edité par Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant