Tennis: Gilles Simon vise un premier quart à Paris

le
0

PARIS (Reuters) - Pour la troisième fois en sept participations, Gilles Simon disputera les huitièmes de finale du Masters 1000 de Paris-Bercy, où il s'apprête à affronter le Japonais Kei Nishikori. Avec l'espoir de mettre fin à une incongruité.

Jamais le 20e joueur mondial, qui a culminé au sixième rang en 2009, ne s'est qualifié pour les quarts de finale d'un tournoi parisien, que ce soit à Bercy ou à Roland Garros, de l'autre côté de la Seine.

Mercredi, le Français a battu 7-5 6-3 le Roumain Victor Hanescu, là où il aurait dû rencontrer Roger Federer, numéro un mondial pour encore quelques jours, si le Suisse ne s'était pas désisté au dernier moment.

Le Français n'a jamais paru réellement inquiété par son adversaire -il n'a perdu qu'une fois son engagement et pris à trois reprises celui d'Hanescu- au cours d'une rencontre bouclée en moins d'une heure et demie.

"Avant le tirage, j'avais beaucoup d'ambition. Après le tirage du tableau, j'en avais toujours beaucoup parce que j'ai très envie de jouer pour une fin de saison", a dit Gilles Simon en conférence de presse.

"Si je me sens bien, que j'arrive à bouger, j'ai envie d'essayer d'en profiter le maximum et de faire mon match."

"C'est déjà cela, de ne pas ressentir de la lassitude sur le dernier tournoi de l'année. J'ai vraiment envie de bien jouer, d'essayer d'en profiter avec le tableau qui s'est ouvert avec Roger qui s'est retiré."

Maintenant, place donc à Kei Nishikori, que Gilles Simon n'a jamais rencontré. A 27 ans, le Français va découvrir la nouvelle idole du Japon, de cinq ans son cadet et premier joueur de son pays à s'imposer au tournoi de Tokyo, au début du mois.

"Ce n'est pas évident, je ne l'ai jamais joué. J'ai du mal à me rendre compte de ce qui est très gênant chez un adversaire avant de l'avoir affronté."

"De l'extérieur, on a l'impression qu'en revers, c'est très solide, que cela ne rate pas, que les jambes tournent très vite", a tenté d'analyser Simon.

"Je le vois un peu moins serein en coup droit mais il tente quand même. J'ai l'impression quand même qu'il y va, même s'il en rate. Je vois un joueur qui a un engagement sur chaque match assez impeccable. Il a une belle attitude, il va au combat, donc ce sera forcément un match dur."

Chrystel Boulet-Euchin, édité par Simon Carraud

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant