Tennis: Gaël Monfils et les Français brillent à Metz

le
0

par Eric Salliot

METZ (Reuters) - Eloigné des courts pendant plus de quatre mois par une blessure à un genou, Gaël Monfils a effectué mardi un retour réussi sur le circuit ATP en franchissant le premier tour du tournoi de Metz aux dépens du Belge Olivier Rochus, 100e mondial (6-3 6-2).

Sans réels repères, le Français, qui a chuté à la 44e place mondiale pendant son absence, s'est appuyé sur un service dévastateur : il a servi 21 aces et remporté 100% de ses points sur première balle.

Jeudi, il affrontera en huitièmes de finale le gagnant du match entre le Français Nicolas Mahut et l'Allemand Daniel Brands.

Après avoir cédé sa mise en jeu d'entrée, Gaël Monfils a vite retrouvé ses esprits.

"C'est positif", s'est félicité Gaël Monfils. "Je suis satisfait de la manière dont j'ai répondu. Maintenant, je ne sais pas où je vais aller. Physiquement, je suis convaincu que je vais être un peu court mais c'est un bon début."

"Dans l'enchaînement des points, j'étais vite un peu dans le rouge."

Il est certes apparu un peu essoufflé après de longs échanges, mais il s'est montré intouchable sur son service et s'est même permis de prendre des risques sur la mise en jeu du Belge.

CLÉMENT REIX FACE À JO-WILFRIED TSONGA

"J'ai eu de la réussite, j'ai eu un bon pourcentage d'aces, ça m'a beaucoup aidé", a-t-il déclaré.

Olivier Rochus a semblé résigné par la réussite et par l'enthousiasme du Français tout au long des 1h03 de jeu.

"J'ai une grosse envie de jouer et ça, ça n'a pas de prix", a expliqué Gaël Monfils. "C'est mon métier, ma passion, pour cela que je vis. D'avoir été à l'arrêt a été dur et là, j'en profite à fond."

"C'était incroyable de refaire mon sac avant de partir. C'était différent d'autant que je l'ai fait avec ma mère. Ca m'a rappelé quand j'étais plus jeune."

Trois autres Français ont connu les joies de la victoire. Remis d'une blessure au talon, Benoît Paire, 51e mondial, a rapidement pris la mesure d'un autre Belge, Xavier Malisse (6-1 6-4).

En huitièmes de finale, l'Avignonnais retrouvera l'Allemand Philipp Kohlschreiber, tête de série numéro deux, contre lequel il avait échoué à l'US Open au terme d'une bataille en cinq sets.

Vincent Millot et Clément Reix, tous deux issus des qualifications, ont poursuivi leur chemin en signant de belles performances. Le premier a éliminé le Néerlandais Igor Sijsling en deux manches (6-4 6-4).

Clément Reix, 502e, a quant à lui ruiné les espoirs d'Edouard Roger-Vasselin. Le Picard, âgé de 28 as, aura le privilège d'être le premier adversaire de Jo-Wilfried Tsonga, tête de série numéro un, qui défend son titre en Lorraine.

Edité par Simon Carraud

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant