Tennis: Gaël Monfils dans les doutes de la reprise

le
0
MONFILS, REPRISE ET DOUTES
MONFILS, REPRISE ET DOUTES

METZ, Moselle (Reuters) - Gaël Monfils a reconnu lundi que revenir à la compétition après quatre mois d'absence pour blessure comme il va le faire cette semaine à l'Open de tennis de Moselle n'était pas chose facile, physiquement et mentalement.

Depuis la fin du mois de mai, le Français est tombé à la 44e place au classement mondial de l'ATP, une grave blessure au genou droit lui a fait manquer successivement Roland-Garros, Wimbledon, les Jeux olympiques et l'US Open.

"C'est une des premières fois que je m'arrête et que je vois mes points qui défilent, le classement qui chute", a-t-il déclaré lundi au cours d'une conférence de presse donnée à Metz où se déroule l'Open de Moselle. "A certains moments, j'avais envie de jouer énormément et ce n'était pas facile à encaisser."

Gaël Monfils qui était 13e mondial au moment de sa blessure, a reconnu qu'il avait "vraiment envie de revenir jouer" et avait "un peu tout accéléré pour jouer ce tournoi-là".

Il a cependant souligné qu'il était trop tôt pour qu'il se fixe un tableau de marche. "Je me suis entretenu mais je n'ai pas pu jouer trop longtemps. On a beau s'entretenir, quand on joue, tout est différent, donc j'y vais crescendo", a-t-il dit.

"A un moment, je pensais jouer l'US Open ( ...) J'avais toujours cette gêne au genou, j'étais un peu abattu (...) Je me suis entraîné une semaine, j'ai fait un set avant de venir ici. Je me suis fait éclater par Jo", a-t-il ajouté.

Fidèle à son personnage, le demi-finaliste de Roland-Garros 2008 a fini cette phrase dans un éclat de rire.

Il a également ri lorsqu'il a dit avoir envie de gagner le tournoi. "C'est dans ma nature, je suis un guerrier. On ne vient pas faire de la figuration. Je vais donner le maximum."

Il est classé tête de série n°7 car les règlements de l'ATP lui permettent d'être "protégé" dans certains tournois, dont cet Open de Moselle qu'il a remporté en 2009.

Son premier adversaire sera le Belge Olivier Rochus qui vaut certainement beaucoup mieux que son 100e rang mondial actuel.

Les quatre premières têtes de série du tournoi sont dans l'ordre le Français Jo-Wilfried Tsonga, l'Allemand Philipp Kohlschreiber, l'Espagnol Marcel Grannolers et l'Allemand Florian Mayer.

Dimitri Rahmelow, édité par Jean-Paul Couret et Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant