Tennis: finale Federer-Isner à Indian Wells

le
0
NOVAK DJOKOVIC SORTI PAR JOHN ISNER EN DEMI-FINALE À INDIAN WELLS
NOVAK DJOKOVIC SORTI PAR JOHN ISNER EN DEMI-FINALE À INDIAN WELLS

INDIAN WELLS, Californie (Reuters) - Roger Federer a vaincu le signe indien en surclassant Rafael Nadal 6-3 6-4 pour rejoindre en finale du Masters 1000 d'Indian Wells le local de l'étape John Isner, tombeur surprise du numéro un mondial Novak Djokovic.

Le géant américain, qui frappe à la porte du Top 10, a misé avec succès sur son service pour faire chuter Djokovic en trois sets accrochés (7-6 3-6 7-6), ponctués de 20 aces.

"C'est pour ça que je joue au tennis, pour vivre des moments pareils", s'est exclamé Isner, qui a aussi remporté en 2010 le match le plus long de l'histoire de l'ère Open face à Nicolas Mahut à Wimbledon.

"Il n'y a pas beaucoup de gens qui peuvent se vanter d'avoir battu le numéro un mondial", a ajouté l'Américain en promettant de réchauffer l'assistance frigorifiée avec une autre grosse bagarre en finale face à l'homme en forme du moment.

Après un intermède dû à la pluie, Roger Federer a débuté tambour battant la deuxième demi-finale en prenant d'entrée le service de Rafael Nadal, pour mieux perdre le sien aussitôt après.

Sur un court balayé par les bourrasques, l'Espagnol a alors essayé de démontrer pourquoi il ne gagne jamais par hasard contre son rival suisse (18 victoires à 9 avant ce match) en matraquant le revers de Federer avec son lift puissant.

Mais plus offensif qu'à son habitude dans le "classico" du tennis, Federer avait cette fois l'antidote à la potion magique d'un Nadal qui a semblé passablement émoussé après son marathon nocturne la veille contre David Nalbandian.

Enquillant les points gagnants comme Nadal les revers dans le filet, le Suisse s'est offert un nouveau break synonyme de premier set (6-3), avant de récidiver sur un jeu blanc au début du second, puis encore dans le septième jeu.

Agacé comme rarement face à la précision clinique de Federer malgré le vent, l'Espagnol a pour une fois presque semblé se résigner à son sort, même si un sursaut d'orgueil lui a permis de revenir à 4-5.

Une brève interruption due à la pluie à 40-30 dans le jeu suivant n'a pas déconcentré Federer, qui a bouclé la partie sur un dernier ace.

"J'ai eu une bonne journée", a sobrement commenté le champion suisse, "un bon match dans des conditions difficiles. On s'attendait tous les deux à ce qu'il pleuve et il est effectivement tombé quelques gouttes. Je ne pourrais pas être plus satisfait. J'ai joué de manière incroyable."

Mark Lamport-Stokes; Simon Carraud pour le service français, édité par Jean-Loup Fiévet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant