Tennis: exploit du Français Albano Olivetti à Marseille

le
0

par Eric Salliot

MARSEILLE (Reuters) - Le Français Albano Olivetti, 388e mondial et issu des qualifications, a signé un exploit retentissant jeudi en huitièmes de finale de l'Open 13 de Marseille en éliminant l'Américain Mardy Fish, 8e mondial, en trois manches (6-3 3-6 6-3 en 1h48).

Il faut remonter à 2007 pour trouver trace d'une défaite aussi cuisante d'un Top 10. Sur le gazon de s'Hertogenbosch, l'Espagnol Tommy Robredo avait été surpris par le Néerlandais Peter Wessels, alors 488e à l'ATP.

Pour son premier tournoi professionnel, Olivetti retrouvera en quart de finale un compatriote : Michaël Llodra, 50e mondial.

Totalement inconnu en début de semaine, Albano Olivetti s'est appuyé sur une taille hors norme (2,02m) et un service dévastateur (23 aces) pour écoeurer Mardy Fish, qui aurait pu repartir au vestiaire plus vite puisqu'il s'est retrouvé mené 6-3 3-1.

Mais le joueur de 20 ans, moins saignant, a subitement baissé de régime et cédé cinq jeux consécutifs.

Dans la troisième manche, l'Alsacien s'est échappé 3-0. Il s'est même procuré quatre balles de 4-0. Mardy Fish a entrevu un renversement de situation en se procurant deux balles de débreak à 4-2 mais Albano Olivetti les a effacées et a claqué un ace rageur pour mener 5-2.

Au moment de servir pour le gain du match, Olivetti n'a sorti que des premières balles pour décrocher le plus beau succès de sa carrière.

"PETIT BOBO AUX ABDOMINAUX"

"C'est assez incroyable, je ne réalise pas trop. Une fois la balle de match en poche, c'est le feu d'artifice, c'est dingue ! J'ai dû gérer mon service car j'ai un petit bobo aux abdominaux. Je n'étais pas sûr de pouvoir jouer", a avoué Olivetti en conférence de presse.

"Ca fait un peu bizarre de dire cela mais je n'étais pas au taquet. D'ailleurs, je n'ai pas regardé trop le radar. Franchement, c'est dur de réaliser. Mardy Fish, je l'avais vu à la télé battre (Rafael Nadal). Dans ma tête, c'est incroyable. Je sais que quand je sers bien, je suis embêtant."

Mardy Fisch a, de son côté, reconnu n'avoir jamais vu "un mec servir aussi violemment".

Grâce à cette accession en quart de finale, Albano Olivetti est d'ores et déjà assuré de gagner une centaine de places à l'ATP au classement qui sera publié lundi prochain.

Deux autres Français se sont également hissés en quarts de finale.

Richard Gasquet, tête de série n°5, s'est qualifié pour la quatrième fois cette saison à ce stade de la compétition, où l'on retrouve donc également Michaël Llodra, futur adversaire d'Olivetti.

Si la victoire de Gasquet sur le Russe Igor Kunitsyn, 81e mondial, obtenue 6-3 6-2 en une heure 10 de jeu, était attendue, celle de Llodra fait figure de performance puisqu'il a sorti l'Ukrainien Alexandr Dolgopolov, tête de série n°6, 6-4 5-7 7-6.

"Ca a été très dur aujourd'hui. Mais en France, je ne voulais pas lâcher", a dit Llodra, vainqueur de l'Open 13 de Marseille en 2010.

Richard Gasquet a, lui, déjà atteint les quarts de finale de trois tournois cette saison, à Sydney en janvier, puis à Montpellier en début de mois et à Rotterdam la semaine dernière.

Vendredi, il affrontera l'Argentin Juan Martin Del Potro (n°4), vainqueur du Russe Nikolay Davydenko, ancien troisième joueur mondial.

Gasquet et Del Potro se sont déjà rencontrés à trois reprises et l'Argentin mène par deux victoires à une, alors que leur dernière confrontation remonte à l'automne 2008, à Tokyo.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin et Jean-Stéphane Brosse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant