Tennis - Dopage : Quand Yannick Noah prend la défense de Rafael Nadal

le
0
Tennis - Dopage : Quand Yannick Noah prend la défense de Rafael Nadal
Tennis - Dopage : Quand Yannick Noah prend la défense de Rafael Nadal

Alors que le nom de Rafael Nadal apparaît dans la liste « Fancy Bears » des sportifs ayant bénéficié d’autorisations d’usage à des fins thérapeutiques, Yannick Noah prend la défense du champion espagnol dans les colonnes du quotidien espagnol, AS.

Qu’il semble loin le temps où Yannick Noah avait lancé des accusations à mots couverts contre les sportifs espagnols, et par ricochet à Rafael Nadal. Aujourd’hui, le capitaine de l’équipe de France de Coupe Davis vient au secours du champion espagnol, dont le nom apparaît dans la liste des sportifs ayant reçu une autorisation d’usage à des fins thérapeutiques, liste révélée lundi par « Fancy Bears ». Le groupe de pirates informatiques russes a même dévoilé l’existence de deux autorisations accordées à Nadal, en 2009 et 2012, pour soigner son genou. Au lendemain de ce pavé dans la mare, Noah joue les avocats de la défense de l’ancien numéro un mondial. « J'ai beaucoup de respect pour ‘’Rafa’’ et pour ce qu'il a apporté au tennis. Je n'aime pas insister sur ces affaires, mais s'il y avait eu une position claire adoptée en Espagne sur le dossier Puerto, qui est toujours d'actualité... Je l'ai suivi de très près. Les détracteurs parlent dans les médias. Pas seulement en Espagne, mais aussi dans plein d'autres pays. Et Nadal a dû se justifier à Paris après la polémique avec notre ancienne ministre, Roselyne Bachelot. Il a fait ce qu'il avait à faire. Personne ne peut accuser à la légère un athlète qui a autant de mérite. Ça me dégoûte. »

Novembre 2011, Noah s'interrogeait sur la « potion magique » des Espagnols...

Le 8 mars dernier, sur le plateau du « Grand 8 » sur D8, Roselyne Bachelot avait accusé Rafael Nadal d’être resté sans jouer pendant de longs mois plusieurs années auparavant en raison d’un contrôle antidopage positif et non d’une blessure. « On apprend curieusement qu’un joueur a une blessure qui le maintient des mois en dehors des courts. On sait à peu près que la fameuse blessure de Rafael Nadal qui a entraîné sept mois d’arrêt de compétition est très certainement due à un contrôle positif », avait lâché l’ex-ministre de la Santé et des Sports. En novembre 2011, Yannick Noah, dans une tribune dans le journal Le Monde, s’était lui interrogé sur la domination de l’Espagne « du jour au lendemain ». « Aujourd’hui, le sport c’est un peu comme Astérix aux Jeux Olympiques : si tu n’as pas la potion magique, c’est difficile de gagner. Et là, on a l’impression que, comme Obélix, ils sont tombés dans la marmite. Les veinards », avait écrit le dernier vainqueur français de Roland-Garros. Quelques jours plus tard, le Franco-Camerounais était revenu sur ses propos en précisant qu’il ne fallait pas les prendre au premier degré. Cinq ans plus tard, de l’eau a coulé sous les points et Yannick Noah prend maintenant la défense de Nadal. Comme quoi…
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant