Tennis - Dopage : Nadal répond aux accusations

le
0
Tennis - Dopage : Nadal répond aux accusations
Tennis - Dopage : Nadal répond aux accusations

Au lendemain de la publication de ses autorisations d’usage à des fins thérapeutiques par le groupe de hackers russes Fancy Bears, Rafael Nadal a tenu à répondre, une fois de plus, aux accusations de dopage dont il fait l’objet.

Après Roselyne Bachelot, les Fancy Bears... Alors que Rafael Nadal a déjà porté plainte contre l’ancienne ministre des Sports française, qui a estimé que le joueur espagnol avait simulé une longue blessure pour être éloigné des courts et ainsi cacher une suspension pour dopage, et qui sera jugée pour diffamation le 7 juillet 2017, le tennisman doit faire face à de nouvelles attaques. Lundi, le groupe de pirates informatiques russes « Fancy Bears » a dévoilé l’existence de deux autorisations d’usage à des fins thérapeutiques reçues par Nadal, en 2009 et 2012 pour soigner son genou. Et le champion olympique du double s’est défendu, selon des propos relayés par puntodebreak. « Quand vous demandez une autorisation pour prendre quelque chose pour des raisons thérapeutiques et que vous l'obtenez, vous ne prenez rien d'interdit. Cela ne devrait pas être nouveau. Pas besoin de faire de la démagogie (...) Je n'ai jamais rien pris pour améliorer mes performances. Jamais. Si j'ai pris ces substances, c'est parce que les médecins pensaient que c'était mieux pour mon genou. Il y a beaucoup de choses qui sont interdites mais si tu demandes une permission et qu'ils te l'accordent, ça ne l'est plus. Point final. » L’épéiste français Gauthier Grumier, dont le nom a été également été cité lundi par les Fancy Bears, a quant à lui expliqué qu’il avait dû prendre un médicament interdit, pour lui sauver la vie après avoir ingéré un aliment contenant de la cacahouète, à laquelle il est hautement allergique.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant