Tennis: Djokovic out, Nadal et Federer favoris à Rome

le
0
RAFAEL NADAL DANS LE DERNIER CARÉ À ROME
RAFAEL NADAL DANS LE DERNIER CARÉ À ROME

par Eric Salliot

ROME (Reuters) - Benoît Paire sera l'invité surprise des demi-finales du Masters 1000 de Rome qui réunira trois joueurs aguerris du Top 10.

Le Français, 36e mondial, défiera Roger Federer (n°2), jamais titré en Italie, alors que Rafael Nadal (n°5) retrouvera Tomas Berdych (n°6).

Le choc entre Novak Djokovic et Rafael Nadal, tant rêvé par les tifosi et les organisateurs, n'aura pas lieu à Rome.

Si l'Espagnol a honoré le rendez-vous en dominant 6-4 4-6 6-2 (au bout de 2h46) son compatriote David Ferrer, le Serbe a été sorti par Tomas Berdych (n°6) au terme d'un match assez bizarre. Maître de la situation à 6-2 5-2, le numéro un mondial a soudainement baissé de rythme (2-6 7-5 6-4).

Comme à Madrid la semaine dernière, Rafael Nadal (n°5) a été contraint de puiser dans ses réserves pour repousser la menace David Ferrer.

Le Valencian est revenu à une manche partout en remportant un point assez extraordinaire. Sur cette deuxième balle de set, Rafael Nadal a été sanctionné par l'arbitre d'un dépassement de temps et a été privé, comme le règlement l'indique, de sa première balle de service!

Sur sa lancée, David Ferrer a mené 1-0 15-40 au début de la manche décisive mais Rafael Nadal a produit une accélération à laquelle David Ferrer n'a pas répondu.

"La perte du deuxième set a été dure à digérer car j'étais remonté de 0-4, a dit Rafael Nadal. Le deuxième jeu de la dernière manche a été important. J'ai joué cinq heures en deux jours, ce qui ne m'était plus arrivé depuis plus d'un an. C'est un bon test."

Rafael Nadal mène la série face à Tomas Berdych sur l'écrasant score de treize victoires à trois. Le Tchèque ne l'a plus battu depuis le tournoi en salle de Madrid, en 2006.

TROISIÈME FINALE POUR FEDERER ?

En soirée, Roger Federer a fait parler son expérience face à Jerzy Janowciz (6-4 7-6). Sans complexes, le Polonais, 24e mondial, s'est procuré une balle d'égalisation à une manche partout mais, à 5-4, il a expédié une amortie dans le filet. Le Suisse en a profité pour revenir à hauteur avant de s'imposer dans le tie-break.

Face au Français Benoît Paire, Roger Federer visera une troisième finale à Rome (après 2003 et 2006) et sa première cette saison. Il reste sur deux succès aisés face à l'Avignonnais, à Bâle en octobre dernier et au premier tour de l'Open d'Australie.

"A chaque fois, j'avais été impressionné, je n'arrivais pas à lire son jeu, a estimé Benoît Paire. Ici, je reste sur de beaux matches, je pense que ce sera différent."

Edité par Jean-Stéphane Brosse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant