Tennis: Djokovic balaie Tsonga à Indian Wells, Murray éliminé

le
0
ANDY MURRAY SORTI PAR JUAN MARTIN DEL POTRO EN QUART DE FINALE À INDIAN WELLS
ANDY MURRAY SORTI PAR JUAN MARTIN DEL POTRO EN QUART DE FINALE À INDIAN WELLS

INDIAN WELLS, Californie (Reuters) - Le numéro un mondial, Novak Djokovic, a eu besoin vendredi d'à peine 54 minutes et deux manches 6-3 6-1 pour battre un Jo-Wilfried Tsonga très maladroit en quarts de finale du Masters 1000 d'Indian Wells en Californie.

De son côté, l'Argentin Juan Martin Del Potro, tête de série n°7, a accédé au dernier carré du tournoi californien en dominant l'Ecossais Andy Murray, numéro trois mondial, 6-7(5) 6-3 6-1.

Le Serbe, qui n'a plus perdu contre le Français depuis plus de trois ans, s'est montré impitoyable puisqu'il a fait deux fois le break dans chacun des deux sets et n'a perdu aucun point sur son service dans la deuxième manche.

"Je suis vraiment très ravi de ma prestation aujourd'hui", s'est félicité Novak Djokovic après sa 22e victoire d'affilée sur le circuit.

"Je crois que 'Jo' n'a pas joué à son meilleur niveau. Il a fait beaucoup de fautes directes et son service n'était pas très bien réglé, ce qui m'a grandement facilité la tâche sur le court."

Lors de sa demi-finale contre Juan Martin Del Potro, le vainqueur du dernier Open d'Australie tentera de prolonger sa série victorieuse, alors que sa dernière défaite -contre l'Américain Sam Querrey- remonte au deuxième tour du Masters 1000 de Paris-Bercy en octobre dernier.

En cas de qualification pour la finale, il pourrait retrouver l'autre homme en forme du moment, l'Espagnol Rafael Nadal, qui réussit un come-back quasi parfait depuis février après sept mois d'absence et vient de terrasser Roger Federer.

Jo-Wilfried Tsonga, qui a fait quatre doubles fautes en moins d'une heure et ne s'est procuré aucune balle de break, pourra quant à lui méditer sur les faiblesses qu'il a affichées contre Novak Djokovic.

"J'ai fait beaucoup d'erreurs", a-t-il reconnu, visiblement abattu, devant les journalistes.

"C'était difficile pour moi de garder la balle sur le court, mais pas parce qu'il me mettait la pression (...). Je ne sais pas comment l'expliquer, mais c'était un jour sans sensation pour moi. Tout ce que j'ai essayé, je l'ai raté."

Mark Lamport-Stokes; Simon Carraud pour le service français, édité par Hélène Duvigneau

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant