Tennis: derniers billets pour Londres en jeu à Bercy

le
0

par Chrystel Boulet-Euchin

PARIS (Reuters) - Le Masters 1000 de Paris-Bercy, qui débute lundi, sera l'occasion de distribuer les derniers billets pour l'ultime tournoi de la saison, le mois prochain à Londres, où seront réunis les huit meilleurs joueurs de la saison.

Cette dernière ligne droite concerne deux Français, Richard Gasquet et Jo-Wilfried Tsonga, à qui le tirage au sort effectué vendredi a réservé la mauvaise surprise d'être susceptibles de se rencontrer dès les huitièmes de finale.

Dans leur quart de tableau se trouve également Rafael Nadal, le numéro un mondial, à qui le Palais omnisports n'a jamais vraiment réussi, si ce n'est lors d'une finale disputée en 2007.

L'Espagnol n'a pas participé aux trois dernières éditions, contrairement à Novak Djokovic qui pourrait, en cas de défaite prématurée de Rafael Nadal, reprendre provisoirement la place de leader du classement en attendant le rendez-vous de Londres.

Le Serbe, vainqueur au POPB en 2009 et battu peu après son entrée en lice l'an passé, au deuxième tour, se trouve dans la même moitié de tableau que Roger Federer qui cherche un second souffle et tente de conserver sa suprématie sur le tennis suisse.

L'ancien numéro un mondial, actuellement sixième du classement, est en effet sous la menace de son compatriote Stanislas Wawrinka, huitième à l'ATP, qui vise lui aussi une qualification pour les Masters.

Cinq joueurs, Rafael Nadal, Novak Djokovic, l'Espagnol David Ferrer, vainqueur à Bercy l'an passé et finaliste ensuite de l'épreuve londonienne, l'Argentin Juan Martin Del Potro et le Tchèque Tomas Berdych sont d'ores et déjà assurés d'être présent à l'O2 Arena.

Suivent donc dans l'ordre d'apparition à la Race, Roger Federer, Stanislas Wawrinka, Richard Gasquet, Jo-Wilfried Tsonga et le Canadien Milos Raonic.

SAVEUR PARTICULIÈRE POUR LES FRANÇAIS

Au fil du tournoi parisien, les derniers qualifiés pour Londres seront donc connus, mais il ne s'agit pas du seul enjeu de l'épreuve.

La place de numéro un mondial pourrait également changer de mains, même si rien ne semble pouvoir empêcher Rafael Nadal de terminer l'année dans ce fauteuil.

Novak Djokovic a peu de points à défendre au POPB et Rafael Nadal n'en a aucun. Une bonne performance du Serbe, alliée à un faux pas de l'Espagnol, pourrait lui permettre de prendre la tête du classement ATP mais le plus dur resterait à venir.

Vainqueur l'an dernier des Masters de Londres, auxquels Rafael Nadal n'avait pas participé, Novak Djokovic devrait cependant conserver son titre, surtout si son rival est prématurément sorti de l'épreuve.

Le Masters 1000 de Paris-Bercy revêt également une saveur particulière pour les joueurs français.

Outre Jo-Wilfried Tsonga, vainqueur en 2008, et Richard Gasquet, qui a remporté le tournoi de Moscou dimanche dernier, ils seront neuf à intégrer directement le tableau final.

Gilles Simon bénéficie du rang de tête de série (n°12) alors qu'Edouard Roger-Vasselin a obtenu un "special exempt" en raison de son parcours à Bâle, où il disputait samedi les demi-finales.

Les invitations sont revenues à Adrian Mannarino, Nicolas Mahut, Michaël Llodra, qui rejoignent ainsi Gaël Monfils, finaliste en 2009 et 2010, Julien Benneteau, Jérémy Chardy et Benoît Paire.

Edité par Julien Dury

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant