Tennis : Deauville peut-il devenir le Wimbledon français ?

le
0
Le site de Deauville comportera pas moins de 14 courts en gazon, dont un central de 5 000 places.
Le site de Deauville comportera pas moins de 14 courts en gazon, dont un central de 5 000 places.

Loin de la tradition française, c'est un sacré pari que s'apprête à relever le Lawn Tennis Club de Deauville-Normandie (LTCDN), dont l'inauguration est prévue le 8 juin prochain. Un club entièrement dédié au jeu sur herbe et ouvert à tous (adhérents, licenciés, joueurs occasionnels, entreprises), c'est une première en France, et même en Europe.

Démocratiser le jeu sur gazon

Démocratiser le jeu sur gazon et offrir à la France un complexe à la hauteur de son positionnement, c'est ce qui a poussé deux entrepreneurs, Martin Besançon et Grégory Brussot, à se lancer dans cette aventure. « Nous avons toujours été fascinés par Wimbledon, explique Grégory Brussot. Petits, avec notre club, nous allions évidemment à Roland-Garros tous les ans, comme beaucoup de licenciés. Mais le fantasme a toujours plus été Wimbledon. On était fascinés par Edberg, Cash, Becker, McEnroe. Vers l'âge de 15 ans, on a voulu jouer sur des courts en gazon. Et on s'est rendu compte que ça n'était tout simplement pas possible parce qu'il n'y avait pas de courts en France. »

Avec la frustration comme point de départ, les deux amis se font la promesse de remédier à ce manque. L'idée mettra tout de même quelques décennies à prendre forme, le temps pour l'un comme pour l'autre de s'accomplir dans leurs vies professionnelles en tant qu'entrepreneurs, l'un dans la communication, l'autre dans le marketing sportif. Des secteurs...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant