Tennis - Coupe Davis : un public record..., des applaudissements timides

le
0
Le public français est venu en nombre supporter les Bleus au stade Pierre-Mauroy.
Le public français est venu en nombre supporter les Bleus au stade Pierre-Mauroy.

La finale de la Coupe Davis 2014 entre la France et la Suisse restera dans l'histoire du tennis. Avec 27 432 spectateurs annoncés lors du premier simple entre Stan Wawrinka et Jo-Wilfried Tsonga, le vieux record du stade olympique de Séville et les 27 200 aficionados présents lors d'Espagne-États-Unis en 2004 est tombé. Un motif de satisfaction légitime pour le tennis français et la fédération. Mais le public, venu en nombre, s'est-il montré pour autant à la hauteur ? Et la configuration tennis, utilisée pour la première fois, est-elle une expérience concluante d'un point de vue logistique ?

Le court

À l'arrivée dans la partie basse des tribunes, le choc thermique est palpable. D'un froid important, on passe à une température ambiante plus qu'acceptable. Les lampes, fixées quelques mètres au-dessus du sol à cet endroit-là, produisent tout leur effet..., ou presque. Par moments, des courants d'air glacé viennent entrecouper cette chaleur superficielle. À droite, on se plaint de la chaleur, à gauche du froid, et finalement personne n'est content ! Pas de doute, les supporteurs français sont là.

Derrière la plus petite tribune, l'immense rideau noir qui délimite l'espace du court laisse distinguer d'innombrables particules fines de terre battue en suspension de manière quasi constante. Peut-être la conséquence d'un court trop sec, comme a pu le souligner Federer après le match : "Je pense que le terrain aujourd'hui était un peu...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant