Tennis, coupe Davis: Simon et Tsonga à l'assaut des Britanniques

le
0
Tennis, coupe Davis: Simon et Tsonga à l'assaut des Britanniques
Tennis, coupe Davis: Simon et Tsonga à l'assaut des Britanniques

On attendait Gasquet -demi-finaliste à Wimbledon la semaine dernière- et ce sera Simon et Tsonga... Le duo tricolore partira vendredi après-midi (à partir de 13h30 françaises) à l'assaut de James Ward et surtout Andy Murray dans leur jardin du Queen's. Simon, qui a toujours eu une histoire tourmentée avec l'épreuve mais semble avoir chassé quelques démons au 1e tour en Allemagne (où il avait apporté le premier point face à Struff) aura la lourde tâche de mettre les Bleus sur orbite.

"Il faut faire un très bon match pour battre Ward, observe le n°11 mondial, qui s'entraîne souvent avec l'Anglais. Il a un bon timing, il ne force pas beaucoup ses coups. L’air de rien, on a vu que sur les matches importants pour lui, à Wimbledon (3e tour) et en Coupe Davis (victoire contre Isner notamment), il n’a jamais tremblé quand il a eu l’occasion de gagner."

Bref, une rencontre qui a tout du traquenard. "J’ai juste envie de faire un bon match et de lui montrer tout de suite que ça va être compliqué, glisse le Français. En coupe Davis, je progresse avec le temps. Ça se passe mieux, mais ce n’est jamais fait à l’avance. J’ai envie de bien lancer l’équipe. J’ai envie de bien le gérer et je le fais mieux qu’avant.»

Derrière, le morceau de choix sera pour Tsonga, en la personne d'Andy Murray,n°3 mondial et récent demi-finaliste à Wimbledon. "Jo joue très bien en ce moment", souffle le capitaine Arnaud Clément. "Les Britanniques ont l’avantage. Ils sont chez eux, sur une surface où ils ont plus de repères, avec un leadeur au-dessus de tout le monde en terme de classement et de palmarès, analyse le Manceau.  Notre force, c'est d'être homogènes. Ça compte, mais ça ne suffit pas pour aller chercher les grands. Il faudra aussi autre chose.»

Diner officiel coupe Davis !! @GillesSimon84 @p2hugz @tsonga7 @nmahut @arnaudclement @DavisCup pic.twitter.com/Bq6yHLkIz6— Richard ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant