Tennis - Coupe Davis - Noah : « Ne rien lâcher »

le
0
Tennis - Coupe Davis - Noah : « Ne rien lâcher »
Tennis - Coupe Davis - Noah : « Ne rien lâcher »

Alors que la France est menée 2 à 1 au soir de la deuxième journée par la Croatie, Yannick Noah a analysé la défaite de la paire Mahut-Herbert face au duo Dodig-Cilic. Le capitaine en a profité pour adresser également un tacle à Gaël Monfils.

Eté compliqué pour le duo Mahut-Herbert. Battus dès leur entrée en lice à Rio, les Bleus ont une nouvelle fois connu une grosse désillusion ce samedi. Les numéros 1 mondiaux du double se sont inclinés contre une paire Dodig-Cilic qui a très bien joué ensemble malgré le fait qu’ils n’aient aucun passé commun sur le circuit. Mais les tricolores ont été réconfortés par Yannick Noah en conférence de presse : « Ils se sont bagarrés jusqu’au bout, notre mot d’ordre c’était de ne rien lâcher et de se battre, ils ont été irréprochables. Ils ont fait ce qu’ils ont pu contre une équipe qui a été solide, Cilic a été très bon, très difficile à gérer et à breaker, Il a été épaulé par Dodig qui a fait son match. On perd contre une équipe qui a gagné les 3-4 points clés de la rencontre. On est déçu forcément, on se refait le film, j’ai raté telle ou telle volée, il y a de la déception, parce qu’on est une belle bande de rêveurs, on a envie de gagner la rencontre et on rêve d’une finale à la maison mais là on n’est pas favori du coup, on est mené 2 à 1. »

Noah : « C’est là qu’on va voir si on est vraiment forts »

Dimanche, c’est Richard Gasquet qui essayera d’entretenir l’espoir en affrontant Marin Cilic. Une rencontre qui servira de test à l’équipe de France, selon Yannick Noah : « Premier match difficile dimanche pour commencer avec Richard qui joue Cilic, on se raccroche au fait que Richard techniquement a les armes et que Cilic pourrait être émoussé, il y aura peut-être une petite place à niveau-là, mais on va se batte jusqu’au dernier point si jamais c’est favorable, il y aura Lucas qui jouera le match décisif dans des conditions forcément difficiles, mais voilà, on se bagarre et on rêve de ces moments-là, on rêve de venir jouer ici contre des publics comme ça, hostiles mais corrects, c’est là qu’on va voir si on est vraiment fort.»

Noah : « Quand t’es croate, tu joues, même sur une jambe »

Interrogé sur l’état d’esprit du groupe France dos au mur, Yannick Noah a confié qu’il y croyait encore, tout en glissant un tacle à Gaël Monfils : « Il nous reste deux matchs, on ne peut pas être abattu. Il faut espérer, espérer jusqu’au bout. Penser qu’on peut gagner. Il y aussi peut-être la possibilité de la fatigue. Il faudra sortir Cilic de sa zone de confort. Après, même dans ces conditions, tu joues, même fatigué, même sur une jambe. Quand t’es Croate, tu joues, quand t’es Français, je ne sais pas. (...) L'important c'est l'état d'esprit. Les joueurs qui sont là ont exactement l'état d'esprit qui correspond à ce je veux créer et faire perdurer. Le fait que Gaël ne soit pas là est une très bonne chose par rapport à l'état d'esprit ». Le message est passé.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant