Tennis: Chardy et Mathieu au coeur de projets régionaux

le
0
PAUL-HENRI MATHIEU ET JÉRÉMY CHARDY AU COEUR DE PROJETS RÉGIONAUX
PAUL-HENRI MATHIEU ET JÉRÉMY CHARDY AU COEUR DE PROJETS RÉGIONAUX

par Eric Salliot

PARIS (Reuters) - Les championnats de France par équipes, qui débutent samedi, vont occuper le terrain jusqu'au 8 décembre et peuvent se réjouir des présences de Gilles Simon, Jérémy Chardy et Paul-Henri Mathieu.

Ces deux derniers sont même au coeur d'un projet régional en Ile-de-France pour le premier, en Alsace pour le second.

Sacré champion de France l'an dernier avec la Villa Primerose de Bordeaux, Chardy, 31e mondial, a été le roi du "mercato" en signant chez le promu Sarcelles (Val-d'Oise) alors que Paul-Henri Mathieu est retourné dans sa région natale, au TC Strasbourg, autre promu, déclenchant un engouement rarement observé dans cette épreuve généralement peu médiatisée.

"Il paraît que je suis le transfert de l'année", s'amuse Jérémy Chardy, qui explique les dessous de la transaction.

"Gérald Brémond, le capitaine de l'équipe, travaille à l'Académie Mouratoglou et m'a présenté le président. Celui-ci m'a expliqué ses ambitions. Il a envie de changer, via le sport, l'image de la ville.

"Pour moi, c'est sympa d'avoir un nouveau défi. En tant que Provincial, j'ai moins d'a priori sur Sarcelles que les gens de Paris. En fait, je ne savais pas où cela se situait exactement."

Jérémy Chardy ne veut pour autant pas passer pour un mercenaire.

"Il y a peu de temps, le club a organisé un goûter pour me présenter aux membres. Autant, si tu joues un match par équipes à l'étranger, tu n'y vas que pour la prime, autant en France, même si l'argent est toujours présent, tu partages plus. C'est bien pour les jeunes du club de côtoyer des pros", dit-il.

A Sarcelles, Chardy aura comme coéquipier le Polonais Lukasz Kubot (71e mondial) ainsi que l'Israélien Amir Weintraub.

"On risque de le retrouver en Coupe Davis (une rencontre France-Israël est prévue au premier tour-NDLR) en février donc je vais voir comment il joue", s'amuse Jérémy Chardy.

De son côté, Paul-Henri Mathieu, 61e mondial, retourne en quelque sorte au bercail.

"Je suis fier de revenir aux sources. Quand j'étais petit, j'étais entraîné à la Ligue d'Alsace avant de partir en Floride. C'était important de redonner", explique-t-il.

"En plus, il y aura trois joueurs du cru dans l'équipe (avec Albano Olivetti et Pierre-Hugues Herbert-NDLR) et ça m'intéressait vraiment."

L'annonce de la venue de Paul-Henri Mathieu a déclenché l'effervescence au sein du TC Strasbourg. Les 1.000 billets mis en vente pour recevoir le TC Paris de Gilles Simon, samedi, se sont arrachés en moins de vingt-quatre heures.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant