Tennis: Berdych oblige Tsonga à réaliser un exploit

le
0
JO-WILFRIED TSONGA CONDAMNÉ À L'EXPLOIT
JO-WILFRIED TSONGA CONDAMNÉ À L'EXPLOIT

LONDRES (Reuters) - Le Français Jo-Wilfried Tsonga, huitième joueur mondial, a essuyé mercredi face au Tchèque Tomas Berdych (7-5 3-6 6-1) une deuxième défaite consécutive au Masters de fin d'année, à l'O2 Arena de Londres.

Ce nouvel échec ne l'élimine pas encore de la compétition mais il aura impérativement besoin d'un succès en deux sets vendredi face à Andy Murray, battu dans l'après-midi par Novak Djokovic (4-6 6-3 7-5).

Après un premier set frustrant où il a péché dans le onzième jeu, Jo-Wilfried Tsonga a su se révolter dans une deuxième manche remportée avec brio 6-3.

Mais, après avoir gâché deux balles de break dans le premier jeu, il a cédé sa mise en jeu dans le quatrième jeu. Déstabilisé, le Manceau offrait trop de points à son adversaire, qui l'avait déjà battu deux fois au mois d'octobre.

"J'aimerais jouer tout le temps comme dans le deuxième set", a déclaré Jo-Wilfried Tsonga, frustré. "Je suis à fond mais j'ai l'impression de donner des coups de bâton dans l'eau. Je me sens tout près et finalement, je suis loin."

"Du coup, au bout d'un moment c'est agaçant. C'est comme si on donnait une sucette à un gamin, qu'on lui dit: 'Tiens: goûte!'. Et qu'on lui reprenait...", a expliqué le Français, finaliste malheureux l'année dernière face à Roger Federer.

Cette année, il n'a toujours pas battu de membre du Top 8.

"Je n'arrête pas de dire que je suis un escroc", a-t-il ironisé. "Il y a de super joueurs ici, le niveau me semble plus relevé que l'an dernier. Les gars ont bien progressé. Je donnerai tout contre Andy."

"J'ESSAIE DE MÛRIR"

"La frustration est là car j'ai l'impression que lorsque je joue mon meilleur tennis, personne ne peut me battre. Je sais que j'ai des choses à travailler pour garder ce niveau pendant tout un match ou tout un tournoi. Si j'y parviens, il n'y aura pas de souci", a anticipé Jo-Wilfried Tsonga.

Auparavant, le numéro un mondial Novak Djokovic a sué sang et eau pour battre Andy Murray devant son public et prendre la tête du groupe A.

Le succès acquis 4-6 6-3 7-5 en deux heures 34 par le Serbe contraint désormais l'Écossais à battre Jo-Wilfried Tsonga vendredi pour se qualifier. Pour autant, Djokovic n'est toujours pas mathématiquement qualifié pour les demi-finales.

Andy Murray et Novak Djokovic s'affrontaient pour la 17e fois de leur carrière - la septième cette année.

Très inspiré et très mobile lors de la manche initiale, l'Écossais a étouffé le numéro un mondial en lui subtilisant son service dès le premier jeu.

Il n'a plus jamais desserré l'étreinte, remportant ce premier set 6-4 en réussissant la prouesse de remporter tous ses points sur sa première balle de service.

Devenu plus mordant, le Serbe a breaké son adversaire au sixième jeu du deuxième set pour revenir à une manche partout en 38 minutes.

Avec un break d'avance dans le set décisif, Novak Djokovic a manqué une balle de 4-1, puis une de 5-2 sans que Murray ne baisse les bras.

Le Britannique a fini par revenir à hauteur et a entrevu la victoire dans le 10e jeu, avant de lâcher une nouvelle fois son engagement. Deux jeux plus tard, Murray s'est procuré deux balles de six partout mais Djokovic a écarté le danger d'un tie-break avec sang-froid avant de l'emporter.

"Un esprit serein l'emporte toujours", a expliqué Novak Djokovic, du haut de ses 25 ans, après sa victoire.

"J'essaie de tirer le meilleur de chaque expérience et de mûrir chaque année, à la fois en tant que joueur et en tant que personne. Il y a beaucoup de matches durant lesquels je suis revenu après un set perdu."

Edité par Simon Carraud et Pierre Sérisier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant