Tennis: Benneteau et Mathieu passent le 1er tour à Monte-Carlo

le
0
JULIEN BENNETEAU ACCÈDE AU 2E TOUR À MONTE-CARLO
JULIEN BENNETEAU ACCÈDE AU 2E TOUR À MONTE-CARLO

par Eric Salliot

MONTE-CARLO (Reuters) - Deux Français, Julien Benneteau et Paul-Henri Mathieu, ont franchi lundi le premier tour du Masters 1000 de Monte-Carlo, un stade de la compétition où leur compatriote Guillaume Rufin s'est cassé les dents.

Julien Benneteau, 31e mondial, a mis deux heures et neuf minutes et trois sets (6-3 3-6 6-2) pour prendre la mesure de l'Espagnol Marcel Granollers, classé six rangs devant lui.

"C'est une bonne victoire pour un premier match sur terre battue. La préparation en Coupe Davis m'a servi", a déclaré Julien Benneteau, qui a disputé le double du quart de finale France-Etats-Unis perdu par les Tricolores il y a dix jours sur ces mêmes courts du Monte-Carlo Country Club.

"D'habitude, j'arrive ici avec cinq jours de préparation. J'ai connu une décompression lors de la tournée aux Etats-Unis mais je me suis dit: 'Ne déconne pas, il y a plein d'échéances à venir.'"

Mercredi, il affrontera l'Autrichien Jürgen Melzer, 29e mondial et demi-finaliste à Roland-Garros l'an dernier.

Le Bressan marque en outre de nouveaux points précieux dans l'optique de la qualification pour les Jeux olympiques. Il consolide sa quatrième place au "classement parallèle", synonyme de voyage à Londres.

"Avec les autres, on n'est pas en concurrence, en tout cas, je ne le vois pas comme cela. Je me concentre à faire le job, à gagner le maximum de matches. S'il y a un bonus à la fin de Roland-Garros, on le prendra avec plaisir."

MATHIEU "FIER"

En début de journée, Paul-Henri Mathieu, 352e mondial et invité par les organisateurs, avait balayé l'Américain Donald Young (6-0 6-1) pour remporter le deuxième match de sa carrière sur la terre battue monégasque.

Treize mois après une opération au genou gauche, le symbole est fort.

"Ce matin, quand je me suis entraîné sur le Central, j'avais de la peine à croire que j'étais là. J'avais rêvé de ce moment-là pendant ma blessure. J'ai une première carrière qui est derrière moi. Cette grosse blessure m'a fait tourner une première page. C'est un nouveau chapitre qui commence", a dit Mathieu.

"Je serais malhonnête de dire que je n'ai pas douté pendant ces quinze mois. Je suis fier d'avoir persévéré. Ce qui m'a fait tenir, c'est pouvoir rejouer sur des grands courts. Je voulais me donner une chance de revenir sur le circuit."

Fernando Verdasco, 19e mondial, a éprouvé pour sa part toutes les peines du monde à sortir des griffes du Belge Olivier Rochus (4-6 6-2 7-5). Le gaucher espagnol devra montrer autre chose face au Croate Ivan Dodig.

Usé par deux matches difficiles en qualifications, Guillaume Rufin, 167e mondial, a cédé 6-4 6-4 face à l'Allemand Phillip Kohlschreiber.

"J'ai manqué de constance aussi et face à un joueur de ce niveau, ça ne pardonne pas", a expliqué le jeune Mâconnais.

Ce sera donc Kohlschreiber qui sera le premier adversaire, mardi, du numéro un français, Jo-Wilfried Tsonga, tête de série n°4 pour la deuxième fois de sa carrière dans un Masters 1000.

Les autres qualifiés du jour sont l'Ukrainien Alexandr Dolgopolov, le Finlandais Jarkko Nieminen, les Espagnols Fernando Verdasco, tête de série n°13, et Albert Montanes, et l'Australien Bernard Tomic.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant