Tennis: Bartoli en demie, Sharapova battue à l'Open GDF Suez

le
0

par Chrystel Boulet-Euchin

PARIS (Reuters) - Marion Bartoli, tête de série n°2, a décroché vendredi son billet pour le dernier carré de l'Open GDF Suez au terme d'un match intense face à l'Italienne Roberta Vinci, n°7, conclu au tie-break du troisième set.

En revanche, Maria Sharapova, troisième joueuse mondiale et finaliste du dernier Open d'Australie, a été sortie par l'Allemande Angelique Kerber, tête de série n°9.

Kerber, qui n'avait jusque-là jamais battu une joueuse du top 5, s'est imposée 6-4 6-4 en une heure et demie. Bartoli l'a, elle, emporté au terme d'un match où elle a sans arrêt couru après le score, avant de l'emporter 4-6 6-4 7-6 après deux heures et 40 minutes de jeu.

Marion Bartoli a fait preuve d'une combativité énorme pour se sortir d'une situation qui a longtemps semblé compromise. Menée 6-4 4-2, elle a été capable de revenir au score pour égaliser à un set partout avant de se trouver à nouveau à 4-2 contre elle dans la manche décisive.

Une fois encore, la Française est parvenue à refaire son handicap. A 6-5 sur le service de son adversaire, elle a laissé passé une première balle de match sur un passing de revers de Vinci.

Arrivée au tie-break, elle s'est détachée 6-2 et a conclu d'un passing de revers avant de tomber à genou sur le court.

"Arriver à revenir comme ça dans un match c'est super. Ce que je retiens c'est mon attitude. Je n'ai jamais rien lâché", a-t-elle dit. "Aller chercher ce genre de match, c'est vraiment bien."

Pour une place en finale, Marion Bartoli rencontrera la Tchèque Klara Zakopalova, 51e à la WTA et victorieuse 3-6 7-5 6-1 de l'Allemande Julia Görges, tête de série n°6.

Maria Sharapova, détentrice de trois titres du Grand Chelem (Wimbledon 2004, US Open 2006 et Open d'Australie 2008), a pour sa part quitté le tournoi, déçue de sa performance.

"JOURNÉE DIFFICILE" POUR SHARAPOVA

Alors qu'elle avait pris le meilleur départ pour mener 2-0, elle s'est fait reprendre par Angelique Kerber.

L'ancienne numéro un mondiale a finalement lâché la première manche d'un coup droit expédié dans le filet avant de céder la deuxième - et le match - d'un nouveau coup droit qui a terminé hors des limites du court.

"J'ai très bien joué. Je n'avais jamais battu une top 5 et là, j'ai juste essayé de jouer mon jeu, c'était mon plan", a dit la 27e joueuse mondiale.

Bien que reconnaissant la supériorité de son adversaire, Maria Sharapova a, de son côté, regretté un calendrier serré qui l'a vu enchaîner la première levée du Grand Chelem à Melbourne, la Fed Cup puis le tournoi parisien.

"Ca a été une journée difficile, j'étais devant dans les deux sets mais elle a extrêmement bien joué, beaucoup mieux que moi. Je n'ai pas été aussi agressive que j'aurais aimé, elle dégage beaucoup de puissance et elle l'a utilisé à son avantage", a dit la Russe.

"Je ne l'ai pas sous-estimée, elle joue très bien depuis six mois et commence à percer. Le calendrier est compliqué mais quand je m'engage (dans un tournoi), je n'y pense pas, ça n'a pas marché cette année, cela ne veut pas dire que je ne vais pas revenir ici. Sur chaque tournoi, on aimerait être en finale mais il faut être réaliste compte tenu des circonstances.

"Le positif c'est que j'ai l'impression de pouvoir jouer mieux que ça", a-t-elle conclu.

Angelique Kerber n'a elle pas boudé son plaisir, n'hésitant pas à dire qu'elle avait certainement disputé là l'un des meilleurs matches de sa carrière.

"Je n'avais rien à perdre aujourd'hui. J'ai juste essayé de me concentrer sur mon jeu", a dit Kerber, demi-finaliste du dernier US Open.

Le dernier quart de finale opposait en soirée la Belge Yanina Wickmayer à la qualifiée allemande Mona Barthel, la gagnante étant la future adversaire de Kerber.

Chrystel Boulet-Euchin, édité par Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant