Tennis - ATP : L'ambition n'a pas quitté Jo-Wilfried Tsonga

le
0
Tennis - ATP : L'ambition n'a pas quitté Jo-Wilfried Tsonga
Tennis - ATP : L'ambition n'a pas quitté Jo-Wilfried Tsonga

Leader incontesté du tennis français depuis sa finale en Australie il y a maintenant sept ans, Jo-Wilfried Tsonga a assisté impuissant à une passation de pouvoirs cette saison.

En retrait par rapport à Gaël Monfils et Lucas Pouille, le Manceau est rentré dans le rang, victime de son corps. A 31 ans, pourtant, et alors qu'il s'apprête à entamer sa 14ème saison sur le circuit professionnel, Tsonga conserve de très hautes ambitions. « Si je suis plus consistant, que je joue une ou deux années pleines, je pense que je peux faire quelque chose de grand», assène-t-il à nos confrères de Sport360, rencontrés en marge d'une exhibition qu'il va disputer prochainement à Abu Dhabi. Toujours aussi confiant en sa capacité à briller sur le court et à bien figurer face aux meilleurs, le 12ème joueur mondial a tout de même apporté quelques ajustements à son jeu en fin de saison. Avec réussite. Plus agressif dans l'échange, davantage présent au filet, Jo-Wilfried Tsonga a également modifié un paramètre essentiel de son jeu de puncheur : le service. L'adaptation n'a pas été aisée, Tsonga en convient, mais la prise de risque a rapidement porté ses fruits. Défait en quart de finale à Shanghai, le Manceau a réalisé un joli parcours à Vienne où il est parvenu à rallier la finale, ne s'inclinant que face au futur n°1 mondial, Andy Murray. « J'ai très bien terminé l'année, en jouant un très bon tennis, un peu différent de ce que j'ai eu l'habitude de pratiquer ces dernières années. Je suis plus agressif, je viens davantage au filet, je me sens bien et j'espère que je vais poursuivre sur cette voie. » Et le chemin vers sa quête de gloire passera par des succès sur les tous meilleurs, à commencer par Andy Murray et Novak Djokovic. 14 défaites pour deux victoires seulement contre Andy Murray. Le bilan n'est pas plus reluisant face à Djokovic. Tsonga s'est en effet incliné à 14 reprises à l'occasion de ses 15 dernières rencontres disputées face au Serbe. Mais là encore, le protégé de Thierry Ascione conserve la foi. «Je suis focalisé sur moi, pour être tout à fait honnête, glisse-t-il à son interlocuteur. Lorsque je joue du bon tennis, même si le gars en face de moi est un très bon joueur, j'ai ma chance. Donc la chose la plus importante pour moi est de rester consistant, et jouer ces joueurs un maximum, histoire d'être rompu à l'exercice. » Tsonga aura l'occasion de se jauger dès le 29 décembre lors du Mubadala World Tennis Championship auquel participe un certain Andy Murray...
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant