Tennis : Andy Murray remporte son deuxième titre à Wimbledon

le
0
Tennis : Andy Murray remporte son deuxième titre à Wimbledon
Tennis : Andy Murray remporte son deuxième titre à Wimbledon

Et de deux. Après sa première victoire en 2013 sur les pelouses londoniennes, Andy Murray s'impose une nouvelle fois à Wimbledon face au Canadien Milos Raonic en trois sets 6-4, 7-6 (7/3), 7-6 (7/2). Une victoire amplement méritée, tant il a semblé inamovible sur le terrain, en pleine confiance, réussissant la plupart de ses passings et services.

 

En demi-finale, il avait écrasé le Tchèque Tomas Berdych en 3 sets, (6-3, 6-3, 6-3). Son adversaire du jour, Raonic, 7e joueur mondial, avait lui bataillé face au Suisse Roger Federer, qu'il avait battu difficilement en 5 sets. Il est arrivé en finale, usé, ne pouvant renvoyer les missiles d'Andy Murray, malgré son service surpuissant.

 

 

Let the celebrations begin...

An emotional team Murray celebrate a second #Wimbledon title... https://t.co/wLE29kSSKg

— Wimbledon (@Wimbledon) 10 juillet 2016

 

 

Il s'agit de son troisième titre du Grand Chelem avec l'US Open en 2012, et donc Wimbledon en 2013. Il devient le 18ejoueur le plus titré en Grand Chelem avec cette victoire, toujours loin derrière les 17 trophées soulevés par Roger Federer. 

 

Lors de son discours, il a rappelé qu'il était «fier et honoré de soulever une nouvelle fois ce trophée». Mais aussi qu'il était plus soulagé qu'en 2013, où il était angoissé de jouer à domicile. Avant de parler du Premier ministre qui était dans les tribunes... A l'évocation de son nom, le public était partagé entre des applaudissements, et des huées, à cause du référendum sur le Brexit, où les Britanniques se sont prononcés pour une sortie de l'Union européenne. En souriant, il a glissé que «jouer une finale à Wimbledon était dur, mais être Premier ministre est un métier impossible !»

 

 

Andy Murray's first interview as a two-time #Wimbledon champion... https://t.co/FOiHo9q18N

— Wimbledon (@Wimbledon) 10 juillet 2016

 

 

Sur Twitter, les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant