Tendance hésitante à la Bourse de Paris

le
0
L. Grassin
L. Grassin

"Aucun changement par rapport aux séances précédentes. Les volumes échangés sont faibles, les investisseurs jouent la carte de la prudence, d'où la consolidation qui se poursuit sur le CAC 40", remarque Christopher Dembik, économiste chez Saxo Banque.

"Sans trop de risques, on peut anticiper que cet état du marché perdure au moins jusqu'à mercredi prochain, date de la réunion de la Fed", selon lui.

La prudence des investisseurs était entretenue par la situation en Ukraine et alors qu'approche le référendum sur l'indépendance de l'Ecosse, jeudi prochain.

Les nouvelles sanctions économiques de l'Union Européenne contre la Russie entrent en vigueur vendredi. Elles visent notamment à limiter le financement de l'économie russe, Moscou préparant de son côté des mesures de rétorsion.

Barack Obama a également annoncé jeudi de nouvelles sanctions, dans les secteurs de la finance, de l'énergie et de la défense.

Publiée dans la matinée, la production industrielle en zone euro, qui a augmenté plus que prévu, de 1,0% en juillet sur un mois, a été ignorée par les investisseurs.

Plusieurs indicateurs seront désormais suivis aux Etats-Unis dans l'après-midi avec les ventes au détail pour août et l'indice de confiance de l'Université du Michigan pour septembre.

"Ces deux indicateurs sont les plus importants de la semaine", notamment face aux "risques d'inflexion du discours" de la Réserve fédérale américaine (Fed), observe le courtier Aurel BGC.

La réunion

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant