Tendance hésitante à la Bourse de Paris

le
0
DR
DR

Le gouvernement français, qui présentait le budget peu après 8H00 (6H00 GMT) a dit prévoir un léger reflux du déficit budgétaire, à 4,3% du Produit intérieur brut (PIB) après 4,4% cette année.

Il a annoncé un recul régulier de la dépense publique d'ici 2017, ainsi que des économies de près de huit milliards d'euros pour l'Etat et ses agents (contre 7 mds initialement prévu), et a dit attendre en France une accélération progressive de la croissance comme de l'inflation.

Ces annonces, sans grande surprise, ont peu affecté le marché, qui attend surtout une série d'indicateurs sur l'activité manufacturière en septembre, dont l'un pour la France à 09h50.

"En matière de catalyseurs, l'Europe comme les Etats-Unis vont rester sur une note manufacturière", a estimé Chris Weston, analyste chez IG, soulignant que "l'indice manufacturier officiel de la Chine s'est établi à 51,1, légèrement mieux que prévu."

Outre-Atlantique, l'indice ISM d'activité dans l'industrie septembre est attendu pour 16h00. Auparavant, les investisseurs scruteront les chiffres ADP de l'emploi dans le secteur privé pour le même mois, prévus à 14h15.

Dans la zone euro, ce sont "les deuxième et troisième économies d'Europe, soit la France et l'Italie, (qui) provoquent le plus d'inquiétudes, car elles sont freinées par des intérêts particuliers et une paralysie politique", a souligné Michael Hewson, analyste chez CMC Markets, soulignant que l'indice français, établi par le cabinet

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant