Tenaris: la demande de tubes pétroliers en baisse de 20% ?

le
0

(CercleFinance.com) - Les comptes publiés par Tenaris portent la trace des difficultés du secteur parapétrolier : en 2015, le CA du spécialiste italien des tubes destinés à l'industrie pétro-gazière (dits OCTG, pour “Oil Country Tubular Goods”) et concurrent du français Vallourec, a baissé de 31% à 7,1 milliards de dollars, son résultat opérationnel chutant de 90% à 195 millions quand le bénéfice net part du groupe a légèrement viré au rouge (- 80 millions, contre + 1,2 milliard un an plus tôt). Pas d'amélioration en vue selon Tenaris : le marché des tubes OCTG va encore se contracter d'environ 20% en 2016, prévoit la direction. Les économies seront donc de nouveau de rigueur afin de protéger les marges.

A la Bourse de Milan, l'action Tenaris prend 4,6% à 9,4 euros. Rappelons que Tenaris est grosso modo présent sur les mêmes marchés que Vallourec, dont le CA (2015) est environ inférieur de moitié au sien. Tenaris capitalise 10,6 milliard d'euros à Milan, et Vallourec 600 millions environs à la Bourse de Paris.

Toute une série de charges ont grevé les différentes lignes du compte de résultats de Tenaris.

L'excédent brut d'exploitation (EBITDA en anglais) a chuté en 2015 de 54% à 1,25 milliard de dollars, soit une baisse de la marge de 8,6 points de pourcentage à 17,7%. Il porte notamment le poids de 177 millions de dépréciations d'actifs, mais surtout de la baisse du facteur de charge des usines.

Le résultat opérationnel subit une dépréciation de 400 millions de dollars d'actifs que le groupe détient aux Etats-Unis, en raison notamment de la baisse de la demande locale d'OCTG.

Le bénéfice net, lui, a été grevé par 131 millions de pertes de changes liées à la baisse du peso argentin, pays dans lequel se situe le berceau du groupe toujours contrôlé par la famille Rocca.

L'Amérique du Nord, où les les ventes de tubes de Tenaris ont chuté l'an dernier de 45%, a pesé lourd dans la balance. La baisse se limite à 21% dans le reste du monde, l'Amérique du Sud résistant bien.

Un dividende global inchangé de 0,45 dollar par action sera cependant proposé à la prochaine AG.

Le dernier trimestre de l'année (4e trimestre, T4) témoigne d'une aggravation des tendances, avec un CA en baisse de 47% sur un an à 1,4 milliard, l'EBITDA chutant de près de 70% à 223 millions (marge de 15,7%), le tout se soldant par une perte nette de part du groupe de 47 millions (contre un bénéfice de 247 millions un an plus tôt).

Tenaris fournit enfin des indications prospectives. Le groupe souligne que les cours du pétrole sont tombés à des niveaux qui, 'dans certaines régions, sont proches sinon inférieurs aux coûts d'exploitation.' Les compagnies pétrolières sont toujours incitées à réduire leurs investissements, ce qui devrait de nouveau être 'substantiellement' le cas cette année en Amérique du Nord, pour la 2e année de suite. Le reste du monde devrait aussi être orienté à la baisse.

Bref, 'la demande globale de tubes OCTG devrait de nouveau se contracter en 2016” de l'ordre de 20%, prévoit Tenaris. Particulièrement aux Etats-Unis et au Canada, d'autant que les stocks restent élevés relativement à la consommation. Les tendances pourraient s'améliorer au Moyen-Orient après le déstockage intervenu en fin d'année dernière, mais cette région devrait être isolée.

Tenaris s'attend donc à ce que son CA soit affecté par la baisse des volumes vendus comme des prix unitaires. Les économies resteront cependant d'actualité, ce qui devrait permettre de maintenir la marge d'EBITDA à son niveau du 4e trimestre (15,7%).


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant