Temps de travail, salaire : ce que votre employeur peut vous demander

le
0
FOCUS - La loi sur la sécurisation de l'emploi a été publiée en juin au Journal officiel. Elle accorde davantage de flexibilité aux entreprises en cas de coup dur, mais prévoit aussi des garde-fous pour les salariés.

À quelles conditions la rémunération d'un salarié peut-elle être réduite ou son temps de travail accru?

Qu'il connaisse des difficultés économiques ou pas, l'employeur peut légalement réduire la rémunération de ses salariés, mais à la seule condition d'obtenir leur accord. Il s'agit en effet d'un «élément essentiel du contrat de travail». Si l'employeur invoque des difficultés économiques, le refus du salarié risque toutefois de se solder par un licenciement économique.

La loi sur la sécurisation de l'emploi adoptée par le Parlement en mai introduit des garde-fous à ce dernier cas de figure: les accords de compétitivité, qui prévoient une baisse de salaire ou une augmentation du temps de travail en échange du mai...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant