Temps de parole : France Télévisions va interpeller le CSA sur la « stratégie » du FN

le
5
Temps de parole : France Télévisions va interpeller le CSA sur la « stratégie » du FN
Temps de parole : France Télévisions va interpeller le CSA sur la « stratégie » du FN

France Télévisions va interpeller le CSA sur ce qu'il considère comme un détournement par le Front national des règles sur l'équité du temps de parole, a indiqué ce jeudi le directeur de l'information du groupe public, Michel Field.

« C'est un parti qui fait extrêmement bien de la politique : le FN a repéré les failles du dispositif du CSA; il refuse systématiquement les invitations consommatrices de temps de parole », a accusé Michel Field devant des journalistes. En cette période de « précampagne électorale », le Conseil supérieur de l'audiovisuel effectue un relevé mensuel du temps de parole de chaque parti politique, qui doit être réparti de façon équitable entre les différentes formations.

Selon Michel Field, le FN accumule son temps de parole pour le concentrer sur janvier, juste avant la remise à zéro des compteurs fin janvier, avant le passage à la période de campagne officielle. France Télévisions va envoyer dans les prochains jours une lettre au CSA pour signaler cette « stratégie » du FN, a-t-il annoncé. Contacté ce jeudi, le Front national n'a pas souhaité commenter ces accusations.

 

Les refus pris en compte dans le rééquilibrage

Le CSA avait déjà affirmé en début de semaine que « les refus seraient aussi pris en compte dans les délibérations de temps de parole ». « Il appartient aux chaînes de nous les faire connaître, ça peut jouer sur l'appréciation du rééquilibrage » entre les partis, avait indiqué une porte-parole.

A la fin du mois d'octobre, la présidente du Front national Marine Le Pen avait fait annuler par son entourage le passage de sa nièce Marion Maréchal-Le Pen prévu ce jeudi dans « L'Émission politique » de France 2, jugeant le moment inopportun. « Nous avons été contactés par France 2 pour participer à L'Émission politique. On avait refusé : nous n'avons pas (pour le moment) de projet présidentiel, pas d'adversaire, on préférait attendre pour ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 4 semaines

    Ils invitent des gens et alors que le temps est compté, ils ne les laissent pas répondre à leurs questions (souvent idiotes) en les interrompant et en essayant de diriger les réponses. Les interviewers parlent davantage que les interviewés et falsifient les propos TENUS;

  • g.dupuy il y a 4 semaines

    Par contre il y en a qui parlent trop et surtout pour ne rien dire,des k;ons qui se croient intelligents

  • Berg690 il y a 4 semaines

    Gagnent petit, mais perdront gros!

  • CHANOMAR il y a 4 semaines

    et tous les journalistes de France Télévisions qui ont des partie pris Juppe et Macron on t il le droit d être directive sur le vote dit intelligent

  • aerosp il y a 4 semaines

    vivement le changement