Temps de chien pour la SPA

le
1
Ambiance délétère au sein de l'association plus que séculaire... Capture d'écran de la page d'accueil de la SPA des Hautes-Pyrénées.
Ambiance délétère au sein de l'association plus que séculaire... Capture d'écran de la page d'accueil de la SPA des Hautes-Pyrénées.

Nouvelle affaire judiciaire pour la Société protectrice des animaux (SPA). Au centre de multiples polémiques depuis 2000, l'association fait l'objet, depuis mars 2016, d'une enquête préliminaire après une plainte contre X déposée par plusieurs de ses adhérents. Selon Le Parisien qui révèle la chose lundi 6 juin, la justice devrait se pencher prochainement sur le montant des honoraires accordés à l'administratrice judiciaire chargée de rétablir la santé financière de l'association entre 2009 et 2012. « Ils peuvent paraître exorbitants (ils s'élevaient à près de 25 400 euros par mois sur la période, soit un total de 1,2 million d'euros, NDLR) », indique l'avocat William Bourdon, qui assiste les plaignants.

L'actuelle présidente, l'animatrice de télévision Natacha Harry, serait aussi visée par cette plainte. Plusieurs personnes remettent en cause non seulement son titre de vétérinaire mais aussi sa gestion à la tête de l'association. « Toute la lumière doit être faite sur la gestion de la SPA », estime William Bourdon. Ces accusations surviennent à trois semaines des prochaines élections internes qui doivent désigner le ou la prochain(e) président(e). Alors que Natacha Harry se représente, cette tourmente médiatique plonge l'association dans une drôle d'ambiance.

Une affaire parmi d'autres

De fait, il y a six mois, l'association des Vrais Amis de la SPA (VASPA) avait également...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 il y a 12 mois

    Encore un scandale dans la sphère socialo-administrative.