Tempête Xynthia : NKM mise sur la pédagogie

le
0
Lors d'un déplacement en Charente, la ministre de l'Ecologie a dévoilé jeudi une nouvelle expertise sur les demeures vouées à la destruction.

De notre envoyée spéciale en Charente-Maritime

Un mois après sa prise de fonction, Nathalie Kosciusko-Morizet a pris à bras le corps l'un des dossiers les plus sensibles de son ministère. Jeudi, la ministre de l'Ecologie s'est rendue en Charente-Maritime, dans plusieurs villages sinistrés après le passage de Xynthia le 28 février. «L'objectif est qu'il y ait le moins d'expropriations possibles et que toutes nos décisions puissent être comprises, a-t-elle indiqué à l'issue d'un échange avec les élus locaux. Mais le temps est venu d'avancer».

Près de dix mois après la tempête, puis la délimitation en urgence de «zones noires» jugées trop dangereuses pour être habitées, les propriétaires de maisons menacées de démolition sont toujours dans l'incertitude. Une contre-expertise dévoilée jeudi par Nathalie Kosciusko-Morizet a permis de dessiner les contours de la future zone d'expropriation pour neuf communes. Environ 60 maisons pourront finalement être sauveg

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant