Tempête Petra : 40 000 foyers sans électricité en Bretagne

le
0
Tempête Petra : 40 000 foyers sans électricité en Bretagne
Tempête Petra : 40 000 foyers sans électricité en Bretagne

La tempête Petra est arrivée sur le Finistère. Des rafales dépassant les 150 km/h par endroits soufflent dans la nuit de mardi à mercredi, selon «Ouest-France». Météo France a placé neuf départements de la Bretagne et de la façade atlantique en vigilance orange «vagues-submersion» : les Côtes-d'Armor, le Finistère, le Morbihan, la Loire-Atlantique, la Vendée, la Charente-Maritime, la Gironde, les Landes et les Pyrénées-Atlantiques. L'alerte vent, elle, ne concerne plus que le Finistère.

Selon BFMTV, quelque 40 000 foyers étaient privés d'électricité en Bretagne vers 22 heures mardi soir. ERDF a expliqué qu'il n'y aurait pas d'intervention avant la  fin de la tempête. Selon «Ouest-France» quelque 8500 clients EDF étaient privés d'électricité, dans les secteurs de Crozon, du Cap Sizun et du Pays Bigouden. De même que dans les environs de Quimperlé. 

La dépression circule sur les îles britanniques et va générer de très fortes vagues sur toute la façade atlantique et sur l'ouest de la Manche. Mercredi, les conditions se dégraderont encore avec des vagues qui s'amplifient progressivement sur le littoral atlantique et l'ouest de la Manche. «Les vagues atteindront à nouveau des hauteurs remarquables», affirme Météo France. Météo Consult avertit que, «dans ce contexte météorologique très dégradé, le risque de nouvelles crues sur la Bretagne augmente nettement à nouveau».

Météo France maintient, en outre, les Landes en vigilance orange aux crues. Mais, alors que «la décrue se poursuit lentement sur l'ensemble du bassin» de l'Adour moyen, selon Vigicrues, l'organisme en charge de la surveillance des cours d'eau, «la vigilance orange devrait se maintenir au moins pendant 48 heures». Le niveau d'eau était encore important mardi soir à Dax.

Risque d'avalanches dans les Pyrénées-Atlantiques

Dans les Pyrénées-Atlantiques, la préfecture a par ailleurs annoncé un risque d'avalanches de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


A lire aussi sur Le Parisien.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant