Tempête : Erika fait au moins quatre morts à la Dominique

le , mis à jour le
0
Tempête : Erika fait au moins quatre morts à la Dominique
Tempête : Erika fait au moins quatre morts à la Dominique

La tempête tropicale Erika a fait au moins quatre trois morts sur l'île de la Dominique, et 20 disparus, dans des inondations et des glissements de terrain selon un journal local et l'agence Associated Press. Ses vents ont faibli légèrement à son passage au large de la Guadeloupe, dont la vigilance est passée d'orange à jaune en fin de journée jeudi, en direction de Porto Rico et d'Haïti. Météo France a déclassé Saint-Martin et Saint-Barthélémy de la vigilance rouge à la vigilance orange dans un bulletin publié vers 16 heures, heure locale (22 heures à Paris). La Martinique, elle, est passée de l'orange au vert.

Les corps d'un homme âgé et de deux enfants ont été retrouvés enterrés par un glissement de terrain dans le village de Good Hope, sur la côte est de la Dominique, dans les Petites Antilles, selon le site du journal local «The Dominican». Un autre homme a été retrouvé mort près de sa maison dans la capitale, Roseau, après un glissement de terrain.

D'autres personnes auraient disparu ailleurs sur l'île et les autorités s'attendent à ce que le bilan s'alourdisse, toujours selon le journal. Selon Associated Press qui cite la police, 20 personnes sont actuellement portées disparues.

La carte de vigilance de Météo France à 20 heures aux Antilles

Pas de blessé en Guadeloupe

Avant la levée de la vigilance orange pour fortes pluies et orage, la Guadeloupe a subi quelques dégâts sur les routes : la préfecture évoque, dans un communiqué, des «éboulis, chutes d'arbres, inondations localisées de chaussée», «1 600 coupures électriques recensées par EDF», mais «aucune intervention de secours aux personnes ».

La route des mamelles, au centre de la Basse-Terre, fermée dans la matinée suite à des éboulements, a été rouverte à la circulation. Selon Météo France, des cumuls de 100 mm ont été relevés à Basse-Terre, ainsi que des rafales de vent atteignant 100km/h, à la Désirade.

La ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant