Tempête dans l'Ouest : 9 000 foyers privés d'électricité en Bretagne

le , mis à jour à 14:39
0
Tempête dans l'Ouest : 9 000 foyers privés d'électricité en Bretagne
Tempête dans l'Ouest : 9 000 foyers privés d'électricité en Bretagne

Treize départements sont placés en vigilance orange vent ou vagues-submersion ce samedi par Météo France. L'arrivée d'une dépression qui se creuse sur l'Atlantique touche les terres depuis le Finistère jusqu'à la Charente Maritime. Plus à l'intérieur des terres à l'est, un fort coup de vent se déplace entre le Maine, le Poitou et la région Centre. Cette vigilance est valable jusqu'à 18 heures pour la Vendée, Loire-Atlantique, Morbihan, Finistère, Maine-et-Loire, Charente-Maritime, Indre-et-Loire, Deux-Sèvres et Vienne ainsi que les Côtes d'Armor, l'Ille-et-Vilaine et l'Indre. 

Depuis ce matin, quelque 6 000 foyers sont privés d'électricité dans le Finistère et 3 000 dans le Morbihan. Une partie de la ville de Landerneau (Finistère) a été inondée pendant quelques dizaines de minutes.

Météo France prévoyait, sur le littoral du Finistère à la Charente-Maritime, des rafales de vent comprises entre 110 et 140 km/h. Ces rafales pourraient atteindre de 90 à 100 km/h dans les terres. Des pointes à 146km/h à Camaret-sur-Mer (Finistère) ou encore à 140 km/h à la Pointe de Chemoulin à l'ouest de Saint Nazaire (Loire Atlantique) ont été recensées. Sur la côte aquitaine, les rafales atteignent 90 km/h à Biscarrosse (Landes) et au cap Ferret (Gironde).

Associée à cette tempête, la houle, avec des vagues atteignant les 6 à 8 mètres, s'abat sur tout l'arc atlantique. Météo France recommande d'être particulièrement vigilant car la conjonction de cette forte houle, des vents violents et de coefficients de marée encore élevés (94 et 88 aux marées hautes vers 7 h 30 matin et du soir) peut engendrer des submersions du littoral. «Les côtes allant de la Bretagne à la Vendée sont les plus exposées à ce risque de submersion», précise Météo France. 

Le département de la Gironde est toujours en vigilance orange crues. Dans des zones des environs de Libourne, des conseils d'évacuation ont été lancés par la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant