Tempête au Royaume-Uni : deux morts écrasés par des arbres

le
0
Tempête au Royaume-Uni : deux morts écrasés par des arbres
Tempête au Royaume-Uni : deux morts écrasés par des arbres

Tandis que Christian souffle sur la France, le Royaume-Uni, lui, est en alerte orange depuis dimanche soir, balayé par «Saint Jude», la plus forte tempête qu'ait connue le pays depuis 2002. Les Britanniques font face à des vents violents de plus de 130 km/h qui ont même atteint 160 km/h dans l'île de Wright (sud de l'Angleterre).

Une adolescente de 17 a été tuée dans la nuit par un arbre tombé sur sa maison à Hever (Kent, sud-est de Londres). Ce lundi, au petit matin, un homme d'une cinquantaine d'années a également été écrasé par un arbre alors qu'il se trouvait au volant de sa voiture à Watford (Hertfordshire, nord-ouest de Londres), rapporte la BBC. En outre, un garçon de 14 ans a été porté disparu après avoir été emporté par les flots alors qu'il se trouvait sur une plage du Sussex, sur la côte sud de l'Angleterre.

Plus de 200 000 foyers se trouvaient privés d'électricité ce midi, selon les médias britanniques, et des centaines d'arbres sont tombés sur les routes et les voies ferrées, perturbant fortement les réseaux de transports. Plusieurs routes ont également été inondées.

VIDEO. Le Royaume-Uni face à la tempête

Le trafic sous la Manche n'est pas interrompu

Une grande partie des trains ont été annulés dans la matinée à l'heure de pointe dans le sud de l'Angleterre. Un chaos menaçait les voyages intérieurs, notamment à destination de Londres. Jusqu'à 9 heures heure locale (10 heures à Paris), les opérateurs privés ont modifié ou annulé les horaires des trains par mesure de sécurité et retarder leur circulation, le temps d'inspecter les rails et d'enlever les débris et les arbres tombés sur les voies. Des milliers de passagers tentant de se rendre à leur travail risquaient ainsi de se retrouver bloqués dans les gares par les vents violents. Le métro aérien de Londres aussi a été temporairement fermé, tandis que plusieurs autres lignes subissent des retards.

En revanche, le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant