Tempête : 25 000 foyers privés d'électricité en Bretagne

le
0
Tempête : 25 000 foyers privés d'électricité en Bretagne
Tempête : 25 000 foyers privés d'électricité en Bretagne

Au moins 25000 foyers étaient privés d'électricité vendredi soir en Bretagne à la suite des coupures de ligne provoquées par la tempête Ulla, a annoncé ERDF. Selon un point effectué à 16 heures par Electricité réseau distribution France, 12 000 foyers étaient privés de courant dans le Finistère, 10 000 dans les Côtes d'Armor, 2 000 dans le Morbihan et 1 000 en Ille-et-Vilaine. «La situation actuelle n'est pas stable et se dégrade avec une météo qui reste perturbée», a commenté ERDF.

Vendredi après-midi, Météo France a maintenu six départements -Manche, Côtes-d'Armor, Finistère, Morbihan, Loire-Atlantique et l'Ille-et-Vilaine- en vigilance orange, soit pour vents, soit pour vagues-submersion, soit encore pour crues. Dans son bulletin de 16 heures, Météo France précisait que le vent «de sud puis sud-ouest (allait) progressivement se renforcer cet après-midi, les rafales dépassant par endroits les 100km/h à 110km/h».

La pointe Finistère très exposée

Selon Météo Consult, des rafales à 150 km/h étaient attendues sur la pointe du Finistère, les plus fortes devant survenir vendredi soir. A 18 heures, on relevait notamment des pointes à 151 km/h à Ouessant, à 133 km/h à Plougonvelin et à 130 km/h à Morlaix.

Elles devaient atteindre 100 à 120 km/h dans l'intérieur des terres sur le Finistère, 100 à 110km/h sur les Côtes-d'Armor, l'ouest du Morbihan ainsi que le département de la Manche», ajoute Météo France qui prévoit que «le long des côtes de la Cornouaille au Trégor, on s'attend à des pointes à 130km/h, jusque 140 km/h sur les caps les plus exposés».

La tempête Ulla se décalant en mer d'Irlande puis cette nuit vers l'Ecosse, les vents tempétueux vont tourner vers l'ouest et commencer à faiblir partiellement jusqu'en matinée de samedi.

Fortes vagues sur la façade atlantique 

Les vents «générant de très fortes vagues sur la façade atlantique et en entrée de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant