Témoin assisté, un statut intermédiaire

le
0
Placée sous le statut de «témoin asssité» dans l'affaire Tapie, Christine Lagarde reste visée par les poursuites.

Il n'y avait pas d'autres alternatives. Placée sous le statut de témoin assisté, Christine Lagarde a évité, vendredi soir, une mise examen dans l'affaire Tapie. Ce scénario est le plus favorable à l'actuelle directrice du FMI. Le statut de témoin assisté est une situation intermédiaire, moins accusatoire que la mise en examen, mais il suppose tout de même que l'intéressé soit visé par les poursuites.

L'article 80-1 du code de procédure pénale (CPP) est clair: un magistrat instructeur ne peut mettre en examen «que les personnes à l'encontre desquelles il existe des indices graves ou concordants rendant vraisemblable qu'elles aient pu participer, comme auteur ou complice, à la commission des infractions dont il est saisi». Intermédiaire entre simple témoin et mis en examen, la position de témoin assisté est moins incriminante, puisque peut êt...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant